Confession du lundi : J’ai une double vie et je suis heureux ainsi (par Bertrand)

Par Beautylicieuse | le 02 décembre 2012

Hey!
Voici la dernière confessions de cette année 2012. Au menu drame, tromperie, regrets…le tout conté par Bertrand. Quant à moi, je vous dis à l’année prochaine pour de nouvelles confessions toujours aussi piquantes et surprenantes 🙂

«  Bonjour,
je viens vous parler de ma vie aujourd’hui car je ne suis plus comment sortir de cette situation embarrassante et arrangeante à la fois.

Tout a commencé le jour où ma femme un peu souffrante m’a demandé d’aller à la pharmacie pour lui prendre des calmants. Aussitôt dit, aussitôt exécuté, je décide de me dégourdir un peu les jambes et j’y vais donc à pieds. Arrivé à la pharmacie, il y a un monde fou. Je râle mais je garde le sourire et voilà qu’une jolie femme fait son entrée.

Voyant tout ce monde, elle râle aussi et là nous commençons à discuter pour passer le temps dira-t-on. Elle m’explique que son fils de 8 ans est souffrant aussi, c’est pour cela qu’elle s’est arrêtée à cette pharmacie pour lui prendre quelque chose. Je découvre une femme belle, intelligente et très gentille. Je la trouve vraiment très sexy, faut dire qu’avec d’aussi longues jambes et un décolleté vertigineux digne d’Adrianna Karambeu, du haut de mes 40 ans, elle me faisait de l’effet.

Elle me parle un peu de son boulot de femme d’affaires, son fils dont elle essaye de profiter au maximum quand elle le peut. Arrive mon tour, je passe au comptoir mais je me retourne à chaque fois pour lui parler. Après que la pharmacienne m’ait servi, c’est son tour et je décide de l’attendre en prétextant avoir besoin d’un énième renseignement.

Elle termine, moi aussi avec mon pseudo renseignement et nous sortons. Et là elle me dit « votre femme a beaucoup de chance de vous avoir, vous êtes aimable », je rétorque « votre mari aussi, vous n’êtes pas la femme la plus laide et bête qui soit », je ne sais pas ce qui m’a pris de répondre ceci, ayant vu mon malaise, elle a éclaté de rire et dit « non mon ex mari »

Je l’accompagne à sa voiture garée à quelques mètres, fais un coucou à son fils et lui dit « à très vite », ce qu’elle répondit « ça m’étonnerait, je ne suis pas des parages mais vous m’êtes très sympatique, pouvons nous échanger nos coordonnées ». Une fois de plus, je ne sais pas ce qui m’a pris mais j’ai répondu « j’attendais que ça que vous demandiez ».

Je suis rentré à la maison mais je ne cessais de penser à cette douce C, prénom que j’ai toujours adoré. Une semaine plus tard, elle me rappelait pour avoir de mes nouvelles et surtout m’annoncer qu’elle aurait un contrat à signer dans le coin le surlendemain et si c’était possible pourrait-on déjeuner?

J’ai tout de suite répondu, oui bien sûr. J’attendais ce jour avec impatience. Ma femme ne travaillant plus à cette époque, s’assurait de tous mes rv (ah oui je bosse beaucoup de la maison et ne sort que pour les rendez-vous avec les partenaires) et comment lui expliquer celui ci. J’ai fait passer C pour une future partenaire.

Le jour J est arrivé, je suis beau comme un diamant brut selon ma femme qui me trouve bien trop sur mon 31 pour un rv. Sur un ton taquin, elle me dit « tu ne vas pas voir ta maîtresse, rassure moi » mais si seulement elle savait.

J’arrive dans le resto à quelques km de chez moi pour éviter tout soupçons et là C m’attends, resplendissante. Vêtue d’une robe courte noire et d’un gros décolleté qui ferait tomber n’importe quel homme, je l’embrasse tendrement sur la joue et la remercie de m’avoir convié.

Nous mangeons, discutons pendant deux heures. Je ne voulais pas que le temps passe, j’étais beaucoup trop bien avec cette femme que je ne connaissais pourtant pas. A la fin du repas, elle me regarde et me dit « je t’avoue que tu me fais de l’effet, j’ai envie de toi, je sais que tu es marié mais ça se fera une seule fois ». Je me suis retrouvé dur (vous voyez ce que je veux dire), trop dur. Je lui ai proposé l’hôtel juste à côté et je peux vous dire que j’ai jamais aussi bien baisé de ma vie.

Cette femme avait un corps de rêve, une douceur inouie et un côté bestial qui la rendait unique et tellement sensuelle. Faire l’amour avec cette femme était un fantasme enfin réalisé. Après ce long moment de plaisir, de bonheur, ellle est partie aussi vite que nous avons finis, ce qui m’a encore plus excité. Nous décidâmes de remettre ça lors de son prochain « passage dans le coin ».

Une douche minutieuse et me voici en route vers mon chez moi. Heureux et honteux à la fois car je venais de tromper ma femme, la femme de ma vie et j’en voulais encore. Dès que j’ai mis le pied dans la maison, la première phrase de ma femme fut « toi tu as signé un contrat juteux, je t’ai rarement vu aussi heureux ». Je lui ai sauté dessus et nous avons fait l’amour comme des bêtes, elle même fut bluffée de « ce comportement  tellement inhabituel » de ma part mais qui lui a fort plu apparament. Inutile de vous dire que durant tous nos ébats, je n’ai pensé qu’à C.

Les jours et semaines passèrent et nous avions le rituel de nous retrouver C et moi chaque mercredi. Le programme était le même : déjeuner – ébats – balade/cinéma – chacun de retour chez soi. Un jour C m’a demandé si je comptais quitter ma femme pour elle, bégayant car je ne savais quoi répondre, elle me dit « la situation me convient parfaitement comme ça, j’aime mon indépendance, j’aime les moments qu’on passe ensemble et je dirai même que je pense t’aimer mais je sais que t’aimes ta femme aussi, ne la quitte pas pour moi car je suis un oiseau qui peut s’envoler à n’importe quel moment ».

Donc depuis 1 an et demi maintenant, ma vie est partagée entre C dont je suis de plus en plus proche, je dirai même amoureux, son fils m’apprécie et nous sommes devenus petit à petit une famille….et ma femme et nos deux enfants que j’aime plus que tout au monde. Désormais, il m’arrive de dire à ma femme que je vais en voyage d’affaire une semaine pour les passer avec C et son fils, c’est fou mais C et moi voulons même un enfant, nous y réflechissons sérieusement. Elle ne m’impose toujours pas le divorce mais qu’en sera t’il si l’enfant est vraiment là?

Ma femme quant à elle ne se doute toujours de rien car je reste toujours aussi affectueux et bon père de famille. Je me sens honteux mais je la protège car je sais que je ne pourrai quitter C, au contraire j’ai tellement peur qu’elle me quitte pour quelqu’un de plus jeune (notez qu’elle a 8 ans de moins que moi)

Mesdames et messieurs, ne me jugez pas trop sévèrement ou alors comprenez moi. Je ne sais vraiment plus quoi faire même si pour le moment ma vie me convient, elle est parfaite même si une fois de plus  très mensongère. Amicalement Bertrand « 

NB :
Vous pouvez (re)lire les anciennes confessions ici et faire comme Bertrand en m’envoyant votre témoignage via mail (beautylicieuse@hotmail.fr). Bien sûr cela reste anonyme (avec pseudo au choix)!

Amour/Sexo, blog beauté, Confessions Intimes, Confidentiel, Développement Personnel