Témoignage – Le harcèlement de rue quand on est une femme voilée

Par Beautylicieuse | le 20 février 2018

FEMME Voilée

Il y a 4 mois, je vous proposais le témoignage de Selma à propos de la discrimination envers les femmes voilées dans la Beauty-sphère. Un article qui vous a beaucoup plu et qui a énormément fait de bruit (il avait été beaucoup partagé sur les rs et j’avais reçu beaucoup de messages privés et mails).

J’avoue avoir été aussi vachement étonnée de certains mails/mp de gens stupides (excusez-moi, mais je n’ai pas d’autre mot) qui me demandaient pourquoi je diffusais le témoignage d’une femme voilée. Une fidèle lectrice a même osé me dire que je la décevais vachement car elle me voyait comme une femme moderne, pleine d’assurance et qui militait pour la cause des femmes. Non mais sérieux ?? sérieuuuux ?? Bref, ça m’énerve rien que d’en parler. Je laisse la parole à Selma – une fois de plus – qui nous parle du harcèlement de rue que peuvent vivre les femmes voilées au quotidien.

 -> MA LIBERTÉ DE CIRCULER LIMITEE, CES DERNIERES ANNEES …

Mes premières années du port du voile, je n’avais pas de problème. Je pouvais absorber quelques regards tantôt de curiosité, tantôt de méchanceté, mais jamais rien de bien grave, et puis…on ne peut pas plaire à tout le monde, comme dirait l’autre !

Néanmoins… « curieusement », mon expérience a évolué négativement, malheureusement- depuis la vague d’attentats que la France a connu ces dernières années. Pour vous prouver l’étroitesse de la corrélation entre le terrorisme et les amalgames faits aux musulmans, je peux par exemple vous dire que je ne suis pas la seule à faire l’expérience éprouvante d’agressions dans l’espace public. J’ai énormément d’amies voilées qui l’ont constaté. De même, mes amies non voilées – elles – remarquent bien que quelque chose « cloche » : « Hé mais qu’est-ce qu’ils ont les gens à râler quand ils te voient, j’suis choquée ?! T’as pas vu la nana ? Elle t’a regardé puis elle a soupiré ! ». Oh oui, je l’ai vu…mais un moment donné, tu ne peux échanger avec tout le monde. Tu le fais quand tu le sens bien, sinon tu laisses passer…Tu laisses passer, mais c’est toujours bien de témoigner, de s’exprimer pour espérer rendre compte de ce fléau !


* ATTAQUES VOILEES – DES EXEMPLES CONCRETS DE HARCÈLEMENTS DE RUE 

Un premier exemple me semble pertinent. C’était en printemps dernier, dans les galeries d’un centre commercial. Un homme marchait près de moi…Un peu trop près de moi, comme pour m’intimider. Alors que je « textotais » tranquillement sur mon portable, celui-ci m’interpella en me tutoyant : « Retourne en Syrie, sale terroriste de merde. A mort les voilées ! ». Je lui réponds posément : « Monsieur, est-ce le tissu du voile qui vous fait penser que je suis sectaire-endoctrinée-prête au combat ? Comment faites-vous pour que ça aille aussi vite et loin dans votre cerveau, expliquez-moi ».

Il me répond : « Oui, j’dis pas que vous avez une bombe sur vous, mais vous cautionnez ! ». «Ah bon ? Vous êtes dans ma tête. Croyez-moi, vous vous trompez, c’est un raccourci que vous faites et je vais vous demander, déjà, de vous éloigner un peu de moi au lieu de me coller votre épaule ! » Moment de réflexion de sa part… Bref, après m’avoir fait les yeux ronds en quelques secondes, mon agresseur verbal me répondit : « Vous ne souhaitez pas vous intégrer et si c’est comme ça, dehors ! ». Je hausse le ton : « Monsieur, je n’ai pas à m’intégrer, je suis née ici, j’ai grandi ici, et quand bien même je ne serais pas née là, vous n’avez pas à me donner des leçons de moral, ni à me suivre de cette sorte, ni même à me tutoyer. La police des mœurs, ici, ça n’existe pas ! Vous voulez échanger pour vous expliquer que je suis anti E.I ? Allons-y ! ». L’homme a senti les regards portés sur nous. Un vigile se rapproche pour éloigner cet individu de moi. Le calme reprend.

Bref, j’étais juste partie faire du shopping, à l’origine. Dans ces moment-là, on en veut aux terroristes car, pendant qu’ils sèment la discorde sur Terre, nous, femmes musulmanes, nous prenons le double des autres bien que je ne souhaite de mal à personne. Nous, aussi, on a peur de mourir sous une explosion. Ce fut d’ailleurs le cas d’une femme voilée, lors des attentats du 13 novembre (paix à son âme ainsi qu’aux autres défunts). Nous aussi, on sort, on vit. Mais…nous, on va aussi, en plus de la peur de vivre de telles choses, recevoir des commentaires en continue. Sachez-le, chers lecteurs, plus un jour se passe sans que je reçoive des soupirs, au mieux, et des agressions verbales, au pire. Dieu merci, je n’ai encore jamais été tabassée comme certaines. D’ailleurs, on n’oubliera jamais la femme voilée qui a perdu son enfant en se faisant frappée par deux individus, dans le 95.

Autre exemple : face à un ascenseur de métro. Comme d’habitude, je ne demandais rien à personne. J’étais tranquillement là, à attendre quand, soudain, une femme s’approche de moi en ricanant « Qu’elle est moche, qu’elle est moche, avec son voile !!! ». Voyant son conjoint arriver, je pensais qu’il allait l’inviter à se calmer. Mais non, le voilà répondant : « Bouuuh, le fantôme ! ». Tellement surprise de l’écart générationnel entre ce couple et moi, je leur ai répondu : « On dirait deux gamins là…Et puis madame, je ne vous permets pas de me je juger, j’ai pas encore jugé votre style vestimentaire qui laisse pourtant à désirer il me semble, mais on peut le faire ! » (oui, parfois, on répond un peu moins de manière intelligente, je l’avoue lool). Sa réponse: « Je ne parle pas à vous, je parle de vous à mon mari, c’est différent hahahaha ! ». Quelle arrogance…je laisse couler. Nous montons tous ensemble dans l’ascenseur. Elle continue et là, un jeune homme présent dans l’ascenseur répond alors : « Monsieur, comment avez-vous fait pour épouser une personne aussi moche qu’elle, et je ne parle pas du physique. A bon entendeur, bonne journée à tous ». Cet homme a répondu à la provocation par la provocation, mais cet homme a simplement vu de l’injustice sous ses yeux.

Je pourrais encore vous raconter des dizaines et des dizaines de harcèlements de ce genre. J’ai filtré les plus haineux qui m’ont fait parfois pleurer et Dieu sait ô combien je suis une personne qui, pourtant, pleure rarement, mais je ne souhaite pas donner des idées aux personnes malveillantes. Pour autant, je ne veux pas témoigner pour témoigner. Je souhaite faire comprendre qu’il n’est pas normal, en 2018, en France « pays des droits de l’Homme », que l’on se retrouve à sortir avec la certitude d’avoir à affronter ce type d’atteintes à la liberté de circuler. Il faut travailler les mentalités, pas l’uniformisation des apparences, encore une fois. Le véritable citoyen laïc (ou pas d’ailleurs) connaît la vérité sur les droits de culte, la liberté de circuler EN PAIX et les droits de disposer de nos corps comme on l’entend. Tiens, parlons-en un peu de la laïcité, au passage…


halima aden femme voilée

* NE PAS CONFONDRE LAÏCITE ET LAÏCISME

Un jour, alors que je marchais sur une avenue parisienne, pourtant multiculturelle, une femme a accéléré le pas devant moi, en me bousculant légèrement et en soufflant la fumée de sa cigarette sur mon visage. Puis, elle s’est mise à crier, sans même me regarder dans les yeux : « Mademoiselle ! Ceci est un voile et la laïcité veut que ce soit interdit dans un ESPACE-PUBLIC-LAIC ! ». Le temps que je me dise « c’est à moi qu’elle parle ?! » ; le temps de vouloir répondre calmement et poliment ; la voilà déjà bien trop loin pour répondre.

Cet exemple est important car il y a une énorme confusion sur ce qu’est la laïcité, dans son sens originel et original. Je ne vais pas rabâcher les Textes, mais c’est l’Etat qui ne doit pas s’investir dans les affaires religieuses. Le citoyen, lui, peut disposer de la liberté de culte et même, de la manifester par un signe religieux, du moins, dans un espace-public-laïc comme dirait l’autre ! Et, au contraire, l’Etat, lui, doit être garant de ceci. Je crois qu’en fait, se cache derrière la mauvaise utilisation de la laïcité, un certain laïcisme, un extrémisme de la laïcité, consistant à penser que l’on doit faire disparaître tout signe religieux de la sphère publique par exemple. Finalement, s’y cache dans ce laïcisme, une haine des musulmans, une haine décomplexée au moyen de la pseudo-laïcité.

* MON CONSEIL EN TOUTE HUMILITE 

  • Aux femmes voilées, d’abord : je leur conseille de garder leur calme et de faire preuve d’argumentation et de proposer d’échanger quand c’est possible, tout dépend de la personne qu’on a en face. Tenez par exemple, une fois, je suis tombée sur une femme très posée, très calme, qui a commencé à tourner autour de moi, en me regardant comme une bête de foire. J’ai pris mon courage à deux mains en lui proposant de me dire ce qui n’allait pas selon elle. De là, est né un véritable échange. Il s’est avéré qu’il ne s’agissait que d’une personne souhaitant simplement comprendre le sens du voile. Handicapée physique, elle m’avait exprimé le poids des regards et de la discrimination en société française, à travers son handicap. De ce point commun qu’était finalement, les difficultés à se faire accepter en société avec les différences physiques, nous terminions par nous comprendre mutuellement et échanger (la base !). Comme quoi, c’est parfois possible, pensez-y…
  • Aux personnes qui fixent les femmes voilées : observer avec curiosité, c’est possible et humain. Mais, s’il vous plaît, ne dépassez pas trop la minute permise (lol). Cela peut réellement être pesant et blessant.
  • Aux personnes spectatrices et témoins de scènes de harcèlement (peu importe le type de harcèlement, d’ailleurs, pas forcément que les attaques faites aux femmes voilées) : on peut en retenir deux sortes. Il y a ces gens qui viennent en aide. Vous êtes rares, mais je vous remercie d’agir. Quant à ceux qui observent sans rien dire, pitié, si vous n’y voyez pas de réel grand danger, aidez-nous ! Ne nous laissez pas seules, nous défendre, devant l’injustice.
  • Aux personnes qui agressent : je m’adresse à vous en dernier lieu alors que je pourrais vous accorder la première place, car, cette souffrance est là par votre cause. Elle n’émane pas de vous, je le sais : votre attitude peut découler de la peur de voir en l’Islam, des milliers de terroristes. Je connais cette confusion et j’ai toujours quelque part dans mon cœur, ce pardon envers vous car, en vérité, tout ceci émane donc de ces terroristes faiseurs de troubles. Ils ont cherché à diviser, ils ont quelque part un peu réussi. Néanmoins, s’il vous plaît, cultivez-vous car, en agissant ainsi, vous êtes en partie des reproducteurs de haine. Souvenez-vous aussi qu’il est bien trop facile de se défouler sur -d’abord- une femme, ensuite, voilée. Ecrivez, exprimez-vous avec courtoisie et arguments forts, déconstruisez ! Mais harceler ces femmes ne fera que dégrader votre propre personne humaine, qui, j’en suis certaine, au fond et à l’origine n’est pas forcément mauvaise.

* DES ENJEUX COMMUNS !

Je crois, chers lecteurs et lectrices, que ce témoignage doit dépasser la cause des femmes voilées qui est celle de faire valoir leur droit de se « couvrir », si elles le souhaitent ! Je crois – oui – que cela concerne toutes les femmes car il en va de la liberté de circuler, il en va de la dénonciation du harcèlement de rue, car, oui, marcher dans la peur de se faire agresser verbalement et/ou physiquement est symptomatique d’une fragilisation des femmes en société.

C’est exactement la même chose pour les femmes qui ont à essuyer les harcèlements pour cause du port d’un short ou d’une jupe courte. Exactement la même chose ! Il y a encore un gros travail, mais ne perdons pas espoir. Pour finir, je m’adresse aussi à la gente masculine : tous les hommes ne harcèlent pas les femmes « voilées » ou les femmes en « jupe courte ». Ce n’est pas et ce ne sera jamais mon propos. Chers hommes, pour une attitude exemplaire, vous êtes aussi intégrés dans le projet commun du vivre ensemble !

Merci de m’avoir lue, Selma

Confessions Intimes, Confidentiel, Développement Personnel, Estime De Soi