Acné adulte – causes et solutions !

acné adulte
Crédit Photo : Getty Images

 

4 femmes sur 10 âgées de plus de 25 ans – seraient concernées par l’acné adulte sur le visage, le dos, le décolleté…Pour certaines, il n’a jamais vraiment disparu et pour d’autres, il est apparu un jour, alors qu’elles avaient été épargnées jusque-là. Cet acné tardive est souvent très mal vécu, mais heureusement il y a des solutions. Dans cet article, on va parler des causes, comment prévenir et traiter l’acné mais aussi le cas des contraceptifs qui peuvent être amis ou ennemis, quelques astuces en or et enfin le cas Roaccutane.


LES CAUSES DE L’ACNÉ ADULTE, LES FACTEURS DECLENCHEURS ?

Elles sont multiples :

  • Facteur génétique
  • Facteurs hormonaux  (règles, grossesse…), ce qui explique que des femmes voient leur acné juvénile se poursuivre jusqu’à leurs 40 ans alors que d’autres pourront avoir la surprise à  25, 30 ou 35 ans, alors qu’elles n’en ont jamais souffert auparavant.
  • Facteur environnemental : stress, pollution…
  • Facteurs locaux : soins inappropriés (irritants, trop agressifs, inadaptés)
  • Facteurs alimentaires : certains aliments semblent aggraver l’acné notamment les produits laitiers ou encore les sucres rapides. Et dans certains cas, c’est très personnel (charcuterie, fromage…)
  • La cigarette (oui, oui !) : en plus de favoriser l’acné, ça la rend plus difficile à soigner

 

LA BONNE ROUTINE À ADOPTER ? LES ACTIFS À PRIVILÉGIER ?

L’acné est une pathologie chronique, c’est important de savoir qu’il faut un traitement d’attaque et d’entretien pour éviter toute récidive. Il est nécessaire d’être patient et d’adapter le traitement au fur et à mesure.

  • La règle numéro 1 est d’arrêter d’agresser sa peau avec des traitements trop agressifs. Par exemple, utiliser un gommage 2 fois par semaine est à éviter absolument. C’est bien trop abrasif pour une peau acnéique et cela supprimera le film hydrolipidique. Résultat, la peau produit encore plus de sébum pour se protéger et là, c’est le drame !
  • Privilégier les nettoyages de peau légers à domicile ou chez l’esthéticienne. Et si vous recherchez quelque chose de plus profond : consultez votre dermatologue.
  • Utiliser des produits avec des actifs reconnus comme les acides de fruits (AHA, BHA…) qui marchent réellement sur l’acné.
  • Pensez à utiliser des cosmétiques bien hydratants et compensateurs, car les médicaments qui agissent puissamment ont tendance à réellement dessécher la peau.

 

VENIR À BOUT DES CICATRICES ET TÂCHES DUES À L’ACNÉ

Dans le traitement des cicatrices et tâches, il y a deux choses : la prévention pour empêcher les cicatrices/tâches (traitement préventif) et quand elles sont déjà là, il faut utiliser des traitements spécifiques comme le peeling, la microchirurgie, le laser… D’ailleurs, cela peut être partiellement ou totalement pris en charge par la Sécurité Sociale.

 

COMMENT SE MAQUILLER LORSQUE L’ON A DE L’ACNÉ ?

On peut absolument se maquiller lorsque l’on a de l’acné mais il y a des règles !

  • Nettoyer parfaitement – mais en douceur – sa peau matin et soir.
  • Préférez les produits oil free, silicone free, non comédogénes et sans alcool.
  • Eviter le maquillage couvrant et/ou avec du silicone qui a tendance à boucher les pores. Il vaut mieux privilégier les fonds de teint fluides aux poudres, idem pour les blushs.
  • Se laver régulièrement les mains mais aussi les pinceaux ou brosses pour éviter de proliférer des bactéries.

  acné adulte causes et solutions  

LA PILULE, AMIE OU ENNEMIE ?

Les deux ! Quand on a de l’acné, il est primordiale d’adapter sa contraception. Certaines contraceptions micro-progestatives prises en continu peuvent dans certains cas aggraver l’acné voire en provoquer, alors que d’autres non-androgéniques peuvent avoir un effet positif sur l’acné.

 

LE CAS ROACCUTANE

Roaccutane n’a pas d’équivalent et c’est le seul qui peut résoudre certaines solutions. C’est le traitement des acnés sévères et résistants à tous les traitements. Vous avez été nombreuses à me dire qu’il n’était plus commercialisé en France, en réalité il est toujours sur le marché mais il n’est plus commercialisé sous ce nom (car le laboratoire Roche qui le commercialisait ne fait plus de dermatologie). Il existe désormais sous ces noms génériques : Contracne, Curacne, Procuta, Isotrétinoïne Teva. Et bien sûr, ils contiennent tous l’isotrétinoïne qui est le principe actif du Roaccutane.
 
Sur ce médicament, on distingue plusieurs théories

  • Il entrainerait des malformations du foetus lorsqu’il est pris en cas de grossesse. Il faut savoir que lorsque l’on est sous Roaccutane, il est obligatoire de prendre une contraception (dans ce cas, le préservatif n’est pas considéré comme une contraception) et il y a un suivi obligatoire tous les mois avec un dermatologue (prise de sang, “carnet patient” à remplir par le pharmacien et le médecin à chaque consultation et délivrance des médicaments…). À la fin du traitement, un test de grossesse est obligatoire ! 15 jours après la fin de traitement, il n’y a plus de risques et de traces dans le corps.
  • Il provoquerait des effets secondaires : peau sèche, acné qui s’aggrave au début…Effectivement, cela peut arriver et les bons médecins sauront prévenir leur patient.
  • Parmi les effets secondaires hard, il pourrait entrainer suicide et dépression d’après les dires. À ce jour, aucune étude ne prouve qu’il y ait un lien direct entre la prise de Roaccutane et le suicide/dépression.

 

LA SELECTION DU DR DIDIER COUSTOU, DERMATOLOGUE CONSULTANT POUR A-DERMA ET DUCRAY

  • CHEZ A-DERMA, marque pionnière dans la dermo-cosmétique végétale :
    – Physac Perfect pour l’acné de la femme adulte
    – Physac Hydra compense les effets secondaires des rétinoïdes
     

  • CHEZ DUCRAY, une marque qui a su développer une expertise dermatologique forte, tant sur la peau que sur le cuir chevelu
    – Keracnyl Sérum pour l’acné de la femme adulte
    – Stop bouton Keracnyl, un soin d’urgence SOS favorisant la disparition des imperfection

     
    Des questions ? Etes-vous atteinte d’acné adulte ?
     
    Remerciements 

    • Article rédigé avec l’aide précieuse du Dr. Didier Coustou, dermatologue consultant pour A-Derma et Ducray
    • Photo “produits” Cécile Decorniquet pour BEAUTYLICIEUSE / Photo “visage” Getty Images
    • Direction artistique by me
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Discutons ensemble  ↓

Laisser un commentaire

42 réponses

  1. Super article
    Dans ma jeunesse … je pensais qu’utiliser un gant agressif pour ma peau était le seul moyen pour la nettoyer à fond .. on est bien d’accord j’étais jeune et c’était très débile…
    J’ai vite utilisé des baumes nettoyants lotion etc… beaucoup de crèmes
    J’ai eu une la chance de ne pas avoir d’acné sauf une ou deux boutons pendant les rules 😂
    Par contre j’avais des copines qui utilisaient roccutane et franchement c’était flippant le changement d’humeur des contraintes … pas de soleil etc….

    Comme c’est si bien écrit .. il faut chercher à savoir ce dont votre peau a besoin .. et où consulter un bon dermato

    Merci beauty ! 😘

  2. Je l’attendais celui la! Mille merci pour ces éclaircissement et pour les produits conseillé par le dermato 🙂 je faisais de l’acné ado et depuis 8 mois je fais de l’acné hormonal (jai des poussées énormes à chaque meme moment de mon cycle) et cest juste l’horreur, mais je ne souhaite pas passer par le roaccutane non plus et avec tout ce qui se fait en pharmato cest compliqué de s’y retrouver!
    Donc un énorme merci pour ton article (que j’enregistre dans mes favoris!)

  3. Je n’en suis pas victime et je touche du bois. Effectivement autour de moi beaucoup en souffrent et malgré une bonne hygiène de vie les problèmes dacnes peuvent être beaucoup plus profonds et complexes, l’acné étant que la partie immergée de l’iceberg..
    Merci beaucoup c’était super intéressant !!

  4. J’ai 36 ans et je me suis débarrasser de l’acné ya 3 ans de celà !!j’ai utilisé le curacné (pendant 13 mois)prescrit par mon dermato pas d’effets secondaires pour moi à part la peau sèche
    Merci BL c très intéressant comme article 😍

  5. Personnellement je n’ai jamais eu d’acné, juste quelques boutons disgracieux étant jeune mais rien comparé à certaines personnes. Depuis l’âge de 12 ans, ma mère insistait lourdement (et je la remercie) pour que je prenne soin de ma peau. Elle m’achetait des crèmes, lotions pour que ma peau soit parfaitement hydratée et bien nettoyée. Par contre, durant ma première grossesse, j’ai eu effectivement une grosse poussée d’acné dans le dos!! C’était pas joli joli… et c’est monsieur qui était chargé de mettre les crèmes (pas glamour du tout!!!). Mais une fois l’accouchement passé, tout a disparu!!!…. sauf les kilos… mais c’est un autre débat! 😉
    Ton article est tellement bien expliqué que je vais pouvoir le recommander si l’occasion se présente! Merci à toi!

  6. Je ne dirais pas que je souffre d’acné. Mais il m’arrive d’avoir des boutons qui s’enflamment et qui ne peuvent guérir qu’une fois « vide ». Donc je le triture jusqu’à ce qu’il se vide. C’est certainement une très mauvaise chose à faire mais je n’arrive pas à m’en débarrasser autrement.
    À côté de ça je pense que je prends plutôt soin de ma peau. Je la nettoie matin et soir et bien sûr je la démaquille bien. Je suis une fan de masque mais j’avoue ne pas être très assidue sur ma routine, surtout en rentrant du boulot.
    Merci pour tes investigations toujours plus poussées, tes articles sont passionnants. Même quand on y parle de boutons 😉

    1. C’est le truc à ne surtout pas faire, car plus tu les tritures, plus tu as de très fortes chances de laisser un cicatrice / vilaine tâche. C’est dur mais faut essayer de ne pas le faire. Merci pour ton commentaire, tu es adorable 🙂

  7. Waouh ! Encore un super article. J’ai de l´acne de l’ado et tu m’as apprit beaucoup de chose (en particulier sur les « traitements » pour enlever l’est cicatrices quii seraient en partie remboursés car j’en comptais remédier à mes nombreuse suite cicatrices lorsque je n’aurais plus d’acné). Personnellement j’ai commencé la pilule (OptiLova pour moi) il y a bientôt 2 semaines et j’ai moins d’acné et une peau moins grasse après il se peut que ce ne soit pas du à cela. Enfin bref, tout ça pour dire que tous cela était vraiment très intéressant, merci pour ce super article BeautyLicieuse !!

  8. I don’t have these problems but I think that your tips are very important.
    Thanks for sharing..
    I’m studying French so it’s important for me to read your post and I hope I can write you soon in French..
    Kisses

  9. Je l’attendais celui là 🙂 . Pour ma part j’ai eu de l’acné étant ado mais rien de bien méchant. Le pire est arrivé avec l’arrêt de la pilule et forcément à 27 ans ce n’est pas forcément facile à vivre. Aujourd’hui je ne m’en suis pas complètement débarrassée mais il y a une nette amélioration. Ce qui a marché pour moi ça a été de limiter au maximum le nombre de produits utilisés. Lavage du visage matin et soir avec un soin lavant non comédogène, un gommage doux et masque hydratant une fois par semaine, de l’huile essentielle de tea-tree en application locale. Mais je n’ai pas encore trouvé la crème hydratante qui me convienne vraiment. Et surtout se protéger du soleil ! Et pour les éviter et pour ne pas garder de cicatrices. J’espère que ça pourra en aider certaines. Merci pour cet article.

  10. Je souffre actuellement d’acné depuis toujours. Il y a deux ans j’ai décidé de commencer un traitement. On m’a prescrit le curacne pendant 1 ans. A savoir qu’il y a 20% de chance que l’acné revienne après le traitement. A la fin du traitement c’est revenu. Jai donc décidé de recommencer un peu plus longtemps. Malgré la peau très sèche, et les prises de sang tous les mois je n’ai pas de problème. Mais j’espère qu’un jour j’arriverai au bout…

  11. Bonjour,
    J’ai de l’acne Depuis toujours et encore aujourd’hui alors que je vais sur mes 27 ans. J’ai fait le traitement curacné et ça m’etonne qu’on dise qu’il n’y ait pas de lien entre le traitement et suicide/dépression. Ma dermatologue elle même m’a mise en garde contre ces effets et m’a encouragé à être suivie par un psychologue durant le traitement.
    Le fait est que je suis extrêmement déçue de ce traitement, mon acné est revenu en force après l’arrêt du traitement et à nouveau l’arret De la pilule. Mais c’est personnel certaines personnes sont ravies du traitement.
    Merci pour cet article, bonne journée

  12. Coucou beauty super article merci pour tout ces conseils j’ai eu énormément d’acne etant ados et c’est partie seulement grace au savon noir africain et huile de nigelle, sa revient juste quand j’ai tendance à delaisser ma peau et prendre moin bien soin d’elle et ton article me le confirme merci beauty bisous

  13. Moi j’ai quelques cicatrices qui ne veulent plus partir 😟 malgré les gommages et soin. J’ai pensé au lait. Je buvais beaucoup et pleins de boutons sont apparus. Je l’ai mise de côté ce lait mauvais.

  14. Merci pour cet article ! Ça me fait un bon rappel haha pour ma part c’est plus de l’acné occasionnelle, mais lorsqu’il y’a quelques boutons, ou un seul, ça se met bien à un endroit trop visible et on a une envie de le faire disparaître sur le champ ! Je ne savais pas que Ducray avait une gamme anti-acné, le SOS boutons pourrait effectivement m’intéresser ! J’ai déjà le Physac Hydra d’A-derma, et il agit bien sur les boutons mais je recommanderais plus pour l’acné plutôt sévère comme il est écrit je crois bien 🙂

  15. Merci pour cet article que je trouve très clair.
    Mon acné a débuté en 2012, elle est apparue comme ça. Je n’avais jamais pris la pilule de ma vie, mon alimentation était saine, et je n’étais pas en situation de stress.
    Puis à partir de 2013, l’acné persiste malgré les traitements et je commence à prendre énormément de poids alors que mon alimentation n’a pas changé.
    Et en 2017, ma balance affiche +44 kg et mon acné a évolué, elle est légère mais pas totalement guérie et mes menstruations ont disparu. Mon gynécologue me dit que je dois perdre du poids et me met sous pilule, mais ça ne change rien. Mon dermatologue continue de me prescrire des crèmes. Finalement mon médecin traitant face à ma détresse, me conseille de prendre un rendez vous avec une endocrinologue.
    Grâce à un endocrinologue, j’ai enfin découvert pourquoi j’avais pris 44 kg en 6 ans et pourquoi mon acné persistait malgré tous les traitements : je souffre du syndrome des ovaires polykystiques.

  16. (suite de mon commentaire)
    Mon acné, ma prise de poids et la perte de mes menstruations ne sont que des symptômes de ce syndrome (dérèglement hormonal). Je suis en colère car ce syndrome est mal connu en France, et pourtant tous les signes étaient là. J’ai tous les symptômes connus de ce syndrome, et pourtant un seul médecin a su poser un diagnostic. Aujourd’hui j’ai changé de gynécologue, de dermatologue et je suis suivie par cette endocrinologue et je suis sur la bonne voie de la guérison.
    Si je témoigne aujourd’hui, c’est qu’une femme sur 10 est touchée par ce syndrome en France. Et l’acné est peut être un symptôme de ce syndrome.
    Bises

  17. Oh merci pour ton témoignage plus qu’interessant. Je ne connaissais pas et tu viens de m’en apprendre beaucoup. Je suis sûre que ton commentaire en aidera plus d’une. Mille mercis pour ça et bravo à toi d’avoir tenu et cherché. Je suis sûre que tout s’arrangera 🙂

    1. Je t’en prie.
      En ce moment beaucoup de blogueuses/youtubeuses commencent à évoquer ce syndrome SOPK. Par exemple Enjoyphoenix (dans sa dernière vidéo sur son acné) déclare à la fin qu’elle est atteinte du syndrome des ovaires polykystiques.
      Merci pour ta réponse. Et j’espère vraiment que mon commentaire pourra aider tes lectrices.

  18. Merci pour se superbe article cela m’a permis d’apprendre beaucoup de chose sur l’acné et les soins j’ai moi même de l’acné depuis mon adolescence et aujourd’hui j’ai 31 ans et je ne m’en suis toujours pas débarrasser j’ai essayée beaucoup de traitement (crème antibiotique) et cela n’a jamais vraiment fonctionner à long terme mais j’ai vu qu’une fille parlais de syndrome de SOPK et cela m’a interpeller j’ai donc fait mes recherche je suis bien atteinte de se syndrome je vais commencer donc un régime alimentaire strict fair des prélèvements sanguin et je reviendrais sur le se superbe Blog pour vous dire comment cela se passe pour moi. Je souhaite bon courage à toute les personne qui souffre de l’acné se n’ai pas facile tout les jours mais y a des solution je vous le garantit il faut juste trouver les bon diagnostics en fonction de sa peau très bonne journée à tous 😉

  19. Merci pour cet article qui m’éclaire un peu plus. Est-ce que tu penses que tu pourrais en écrire un autre sur l’acné en allant un peu plus loin et en proposant par exemple des routines avec différents produits et compléments alimentaires qui pourraient compléter cela? C’est histoire de savoir vers quelles type de produits et marques aller. Car encore une fois y en a beaucoup sur le marché et pas forcément de bonne qualité

Mes recommandations
13 produits peu connus à tester absolument !

13 produits de beauté peu connus à tester absolument !

À découvrir, ces 13 produits peu connus mais de véritables pépites. Au programme des produits corps, cheveux, visage dont un masque miraculeux pour les cernes, une serviette visage comme vous n’en avez jamais testé mais aussi des produits maquillage qui ne ressemblent à aucun autre sans oublier ces produits “art de vivre” pour la lingerie, le sommeil dont je ne saurai plus me passer, une fois de plus. 13 pépites qui changeront votre quotidien !

astuces pour lutter contre les imperfections

Traiter acné, rides et imperfections à la fois,le dilemme des femmes.

Le saviez-vous ? 40% des femmes adultes ont des imperfections (boutons, pores visibles, rougeurs, taches, brillance…). Traiter acné, rides et imperfections, pourquoi choisir ? 4 beauty testeuses ont testé la nouvelle gamme innovante Age-Purify de Filorga…

Défiler vers le haut