24h de Fashion Week avec René Furterer

Par Beautylicieuse | le 15 octobre 2017
PERFECT FRONT ROW

Règle N°1 : ne jamais sourire quand tu es en front row

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux et j’espère que vous le faîtes, vous avez pu vivre avec moi 24h de Fashion Week. Cette saison (Prêt à Porter Printemps/Eté 2018), je n’ai fait qu’un seul défilé – celui de Vanessa Seward aux côtés de René Furterer qui assurait les coiffures des mannequins. Ce fut 24h intenses entre galères, fou-rires, anecdotes (Catherine Deneuve coincée dans l’ascenceur)…la Fashion Week quoi. Je vous raconte tout en détail, suivez-moi…


En mode PFW ! Le jeudi 28 septembre à 12h30, un chauffeur vient me chercher pour m’emmener à mon hôtel – l’Hôtel Goralska**** situé à Bastille qui me servira surtout de dortoir/dressing chic. Ce magnifique boutique-hôtel ultra intimiste créé par une créatrice de bijoux est un véritable écrin, loin du tumulte parisien. J’ai eu la chance de séjourner dans l’une des superbes suites.


hotel a bastilles

Installée et visite faite, il est déjà 14h. Je me commande un truc à manger (du jap quoi) et me pose tranquillement sur mon canapé design et cosy (mais avant, il m’aura fallu une bonne demi-heure pour la photo Insta / autant vous dire que la soupe miso devenue très froide n’a pas été consommée ensuite). J’aimerai vous dire que j’étais en mode farniente mais pas du tout : entre les mails, réunions téléphoniques interminables, les ceci et cela…bref, il est déjà 19h.


brunch a bastille

Petit détour dans la salle de bain pour une retouche makeup et mon taxi est déjà là. Direction Le Marta, bar du Fouquet’s qui se trouve aux Champs Elysées juste en face de la boutique Louis Vuitton (chacune ses références hein) pour prendre un verre avec la team Furterer. 15 minutes de trajet se transforment en 40 min de bouchon (merci à Anne Hidalgo et ses idées révolutionnaires). Mon chauffeur décide d’entamer la conversation…et sur Kylie Jenner svp. Oui oui, vous avez bien lu ! Monsieur qui m’a confondu avec les magazines Public / Voici / Closer ou TMZ –  au choix  – m’harcèle littéralement pour savoir si Kylie Jenner est vraiment enceinte ou pas. Ambiance…

Je lui réponds gentiment que je ne connais pas personnellement la famille – ce à quoi Mr le chauffeur rétorque « mais dans votre milieu, tout se sait non ?...Bref, no comment ! J’arrive enfin au Marta, changement d’ambiance : c’est feutré, intimiste mais toujours pas de Kylie enceinte ou pas dans les parages. A peine le temps de déguster un délicieux cocktail, qu’il est l’heure de quitter ce lieu hors du temps.


marta le bar fouquet's

21h – on reprend la route pour aller dîner au Kong, restaurant emblématique parisien au décor audacieux avec une vue spectaculaire. À faire absolument – j’adore ce resto ! 2h plus tard et entre-temps, un accident avec des nems au chocolat et d’autres péripéties que je vais vous épargner, c’est le moment de retourner à l’hôtel. Sauf que je me rends compte que j’ai oublié d’embarquer une paire d’escarpins pour le lendemain (vous savez le fameux défilé, la raison de ces 24h). Petit détour chez moi – j’en prends trois (of course Jimmy Choo, Louboutin et Balmain / J’aime avoir le choix le matin) et hop, c’est reparti.

A lire aussi:  Ma routine de soin estivale....


restaurant kong à paris

Il est plus de minuit, je suis enfin à mon hôtel, j’ai bien mes escarpins, ma tenue est prête mais non je ne vais pas dormir / j’ai trop de boulot. Finalement à 4h du mat, je m’endors avec mon Macbook comme oreiller – grand ouvert sur le site de Jimmy Choo.

7h30 – Le réveil sonne, c’est dur mais j’ai l’hab’. Douche rapide, petit déjeuner royal en monde speed, le coiffeur René Furterer arrive pour me coiffer puis séance makeup et enfin look on fleek. Finalement ce sera un ensemble pince/blazer + une paire de Loubi bleu vertigineux de 14cm – je retiens ma respiration pour ne pas avoir le vertige.


gamme karite rene furterer

10h – je quitte mon écrin pour aller à l’ambassade d’Argentine où aura lieu le défilé Vanessa Seward. J’arrive en backstage, claque quelques bises à la team Furterer et m’affaire aux côtés de Damien Boissinot, hairstylist officiel René Furterer. Niveau coiffure, ce sera simple et efficace : un brushing sophistiqué au mouvement parfait. So glam’. Petite note pour moi : me faire un stock de Karité Nutri Crème de Jour pour apporter souplesse, nutrition et brillance aux cheveux (ce truc a été pensé pour mes tifs, on dirait)


backstage avec rené furterer

brushing qui tient toute la journée

11h00 – On commence à s’installer dans le salon intimiste. Un parterre de stars, personnalités et journalistes fait son show : ça mange des petits fours (c’est pas healthy certes mais couvrir plusieurs défilés en une journée, ça creuse et surtout ça élimine les calories #noguilty), ça parle de son chien qui n’a pas supporté le vol en jet privé, de son dernier sac Vuitton acheté à 50 000€ et pas assez cher apparemment, ça critique aussi l’autre défilé de la veille car « vu et revu, mais bon c’est quand même tel » sans oublier le divorce tellement prévisible voire attendue de madame michou …bref, la routine quoi !

12h – Le défilé Vanessa Seward commence enfin avec quasi une heure de retard (mais là encore, c’est normal, être à l’heure, c’est juste has-been !).  Au son de « Printemps, été habillez-moi » susurré par le collectif Catastrophe se succèdent robes longues en soie, ensemble tailleur blanc/bottes hautes, combi so chic…Une sublime collection élégante et intemporelle, je vais commencer à mettre de côté.


VANESSA SEWARD SS18

DEFILE VANESSA SEWARD

DEFILE VANESSA SEWARD PRINTEMPS ETE 18

15 min plus tard, le défilé prend fin. Je me remets à peine de « Printemps/été, habillez moi« , qu’un nouveau son vient se bousculer dans ma tête, celui de la fameuse Catherine Deneuve qui crie car elle est coincée dans l’ascenseur. Je n’aurai pas pu rêver d’une meilleure fin…Vive la prochaine PFW !

Photos défilé Vanessa Seward : Thibault de Saint Chamas poour R.Furterer

Cet article vous a plu ?? Vous en voulez d’autres du genre ??

beauté, cheveux, Fashion Week, mode, rene furterer