La guerre journalistes/blogueuses…vue par Anne Thoumieux, journaliste, blogueuse et auteur…sans langue de bois !

Par Beautylicieuse | le 30 mars 2015
Anne thoumieux

Peut être que vous le savez (ou pas hein), il se tramerait une guerre sans merci entre blogueuses et journalistes. Pour ma part, je n’ai jamais eu aucun souci avec une journaliste (ni en présentation presse, ni en voyage de presse / mais je sais que ce n’est pas le cas de toutes les blogueuses) mais faut dire aussi que c’est le genre de truc qui me passe carrément au dessus. Je considère qu’être blogueuse et journalistes sont deux choses totalement différentes tout en étant parfaitement complémentaires.

Oui certaines journalistes lisent des blogs (et finissent même par en tenir un) et bien-sûr que les blogueuses lisent des magazines donc pourquoi cette guerre ?? Parce qu’apparemment certaines journalistes auraient peur pour leur place (les méchantes blogueuses « influentes » rafleraient tout sur leur passage), n’accepteraient pas les privilèges de certaines blogueuses, blablabla.

Ce que j’en pense ?? Honnêtement, ça me fait marrer plus qu’autre chose car je m’en fous royalement. Je ne me suis jamais sentie menacée face à une journaliste et je ne comprends pas pourquoi cette dernière le serait même si certaines persistent dans cette idée…Pour nous éclairer un peu plus sur cette légende, j’ai fait appel à Anne Thoumieux, journaliste, auteur (Le Cahier Tutos Beautés des Paresseuses & Coiffures sur Mesure) et blogueuse…sans langue de bois !

* Hello Anne, peux tu te présenter et nous en dire plus sur ton parcours ??
J’ai fait des études d’anglais et de marketing, et c’est quand je cherchais du travail côté journalisme que je me suis rapprochée d’un univers que j’ai toujours aimé, celui des cosmétiques. J’ai commencé en CDD chez sephora avant de devenir animatrice pour les grandes marques. Aller en formation chez Dior ou St Laurent m’a beaucoup appris sur l’envers du décor.

J’avais l’impression d’être une petite souris parmi les esthéticiennes et conseillères de vente présentes : moi j’adorais le discours et les concepts que les marques tentaient de nous faire passer à travers ces formations avant de nous envoyer sur le terrain défendre un parfum ou un soin. On nous apprenait aussi à maquiller pour les lancements des collections de maquillage : j’ai adoré ça ! Maquiller les clientes et les faire repartir avec le sourire m’a convaincue que a beauté apporte bien plus qu’une satisfaction de surface. Ca touche à beaucoup de choses, de la féminité à l’estime de soi. C’est cette partie qui me passionne et que j’aimerai plus développer… (en savoir plus sur le parcours d’Anne Thoumieux)

Ensuite j’ai commencé en journalisme par le biais du luxe avant d’être pigiste aussi bien pour Télé Poche que pour So Chic ! Un grand écart qui me plait ! J’ai d’abord lancé mon blog pro pour partager les coulisses de ce métier qui me fascinaient, entre cadeaux presse et invitations, avant ensuite de lancer un blog beauté pour parler de ce qui me tient à cœur… et en réalité, j’ai tellement de travail que je n’ai pas le temps du tout d’écrire tout ce que je voudrais, ni de faire des vidéos ! C’est un vrai travail…

 * As-tu déjà ressenti cette pseudo guerre blogueuses-journalistes ?? Quel est ton avis dessus ??
Je n’ai pas ressenti à titre personnel cette opposition mais elle se ressent de l’extérieur : même si les journalistes ont pu se sentir un poil dépossédées de leur fonction de conseil à l’arrivée des blogs, les deux parties ne s’affrontent pas. En fait elles sont sur deux chemins parallèles qui se croisent rarement. À ce titre il n’y a pas de guerre.

En revanche, oui il y a du ressentiment. En général je pense que ce sont plutôt les journalistes qui se sentent un peu envahies. Les blogueuses, elles, se réjouissent de pouvoir accéder à cet univers de produits et de présentations et autres évènement concoctés par les marques. Quand je dis que cela se ressent de l’extérieur, c’est du point de vue stratégique : on voit avec les réseaux sociaux ce que chacun fait puisque la moindre soirée bloggeuse est twittée et instagramée (c’est d’ailleurs un des buts de la manœuvre, la visibilité virale), et les journalistes ne sont pas en reste quand il s’agit de partager un voyage de presse… On sait donc ce qui se passe et ce que les marques organisent pour chaque  » camp « , d’où certaines jalousies.

* Certaines journalistes se sentiraient menacées par les blogueuses, cela se justifie-t-il selon toi ??
Il y a deux réponses à cela. La première, assez politiquement correct, consiste à dire  » On ne fait pas du tout la même chose « . C’est en général ce que disent les bloggeuses qui, elles, ne sont pas du tout menacées sur leur terrain, en effet, par les journalistes. L’autre est mon avis à moi, que partagent certaines journalistes.

En fait, les journalistes peuvent se sentir menacées à titre individuel quand des magazines demandent à des blogueuses d’écrire leurs articles beauté (des piges en moins pour une journaliste, du travail en plus pour une blogueuse qui a souvent un travail à côte), mais c’est plutôt le secteur de la presse féminine globalement qui est menacé : les blogueuses ont en effet les infos en même temps voir avant les magazines, ajustent en temps réel, donnent leur avis et offrent du contenu gratuitement…

Un magazine féminin ne peut pas lutter contre ça. Ce qui va faire la différence sera les reportages, les interviews et l’angle journalistique : moins de vécu peut être mais plus de profondeur.

guerre journaliste blogueuse


* Quel est ton ressenti face à ces journalistes/attaché(e)s de presse qui ont une double voire triple casquette (blogueur, journaliste/pigiste – attaché(e) de presse) ??
Je sais que tu me demandes ça car j’ai écrit plusieurs articles à ce sujet, épineux. Je pense que les choses aujourd’hui se sont un peu tassées, mais il est vrai qu’à une époque, l’engouement pour les blogueuses qui devenaient pigistes avait commencé à brouillé les pistes, tout comme des attachés de presse qui se mettaient à faire des piges, ou encore a être elles même bloggeuses influentes.

Une blogueuse qui pige, soit, mais une attachée de presse journaliste beauté ca crée forcément des conflits d’intérêts : si elle mentionne le produit d’une marque cliente de son agence de presse, le fait-elle pour le privilégier ou parce qu’elle en aurait de toute façon parlé ? Mystère…

* D’ailleurs toi qui est à la fois journaliste et blogueuse, comment ceci est perçu par tes consoeurs ?? Qu’est ce qui t’a poussé à ouvrir un blog ??
Pigiste et blogueuse au final c’est pareil, seul le support change, je ne concurrence personne, et je crois que tout le monde s’en fout : mes blogs sont assez confidentiels, ils relèvent du loisirs, je n’ai pas de pub, je n’ai pas de communauté (je n’aurais pas le temps de la gérer d’ailleurs, encore une fois c’est (devenu) un vrai métier d’être  » bloggueuse influente LOL), donc ce n’est pas tellement gênant.. Mes collègues journalistes savent à peine que mes blogs existent, du moins les  » grandes  » journalistes, des magazines type Grazia, Marie Claire, Biba… Elles évoluent dans un autre monde que les blogueuses mais aussi dans un autre monde que les pigistes !!

Quant aux blogueuses je les croise rarement au final vu que je ne suis pas invitée aux évènements blogueuses : j’ai déjà toutes les infos via les services presse. Mais il y a des blogueuses, dont certaines sont comme moi aussi pigistes d’ailleurs, sont devenues des amies. Pas de ressentiment, donc, sauf pour certaines blogueuses qui ne savent pas que je suis journalistes et peuvent se demander si on se croise à une présentation commune pourquoi je suis invitée !

Les regards pleins de supériorité de ces jeunes filles… j’adore !!! En  plus des you-tubeuses, il y a aussi plusieurs type de blogueuses, ça devient compliqué : les  » anciennes  » comme mes copines et moi, et les jeunettes, les blogs nouvelle génération, qui ressemblent à des sites, sont ultra léchés… je n’aimerais pas être à la place d’une marque qui doit choisir comment répartir sont budget communication…

* Aujourd’hui, certaines blogueuses influentes sont clairement favorisées face aux journalistes. Est-ce quelque chose que tu as déjà ressenti voire vécu ??
Qu’entends tu par  » clairement favorisées  » ? Si on parle de salaire ou de statut, pas vraiment, si on parle d’accès à l’info, pas toujours (la presse via les annonceurs a encore des partenariats indéboulonnables), mais si on parle d’avantages en nature, oui c’est vrai. Voir des blogueuses, et des youtubeuses être invitées en voyage de presse, à des diners chics ou recevoir des cadeaux que les journalistes, elles, ne reçoivent pas, arrive tous les jours, en effet.

Parfois ça fait envie, parfois ça fait rire tant on leur déroule le tapis rouge alors que certaines font une faute d’orthographe par ligne et semblent très superficielles… Mais certaines font au final un vrai travail de journaliste et méritent ces attentions. Comme partout, il y a de tout. Au final, après l’envoi de produits (phase 1), les tentatives d’articles sponsorisés déguisés ou non (phase 2 et 3), la phase 4 que l’on vit actuellement où les blogueuses et youtubeuses ont tendance à être vraiment chouchoutées, peut mettre mal à l’aise tant cela donne l’impression qu’elles sont utilisées : je t’invite à mon évènement, tu parles de mon produit. Même si certaines s’en défendent, quand tu pars en voyage de presse – heu de blog – avec une marque, tu VAS forcément en parler, sinon tu ne seras plus invitée. C’est donc un donnant-donnant qui, moi, me donnerait l’impression que l’on se sert de moi… même si je jouerais sans doute le jeu, parfois je me demande comment ne pas souffrir du syndrome de l’imposteur et me sentir mal à l’aise de recevoir tous ces égards, même s’ils sont intéressés… au moins quand t’es journaliste, tu as le filtre du média, alors que les blogueuses et les youtubeuse d’une certaine manière SONT le média…

C’est un jeu d’égo très fin. Comment résister à des propositions aussi cool, valorisantes… c’est aussi la raison pour laquelle les journalistes peuvent ne pas comprendre pourquoi une blogueuse est invitée à l’autre bout du monde : elle se dira pourquoi elle est invitée et pas moi ? Au lieu de la voir comme un média. C’est sans doute ça qui dérange : qu’une seule personne représente l’influence d’un média unique, alors que dans un magazine, l’influence est répartie, il y a une équipe et quand on est invitée, ce n’est pas  » soi  » mais  » soi pour tel magazine « 

* De plus en plus de marques mélangent journalistes et blogueuses à leurs différents évènements ?? Est-ce un bon ou mauvais choix à ton avis ??
Je ne dirais pas de plus en plus : je crois que certaines ont compris l’erreur, car oui la plupart du temps c’est une erreur. D’abord, côté agenda à priori  les blogueuses ont un travail, donc il faut les inviter le soir… Sauf que… aujourd’hui celles qui se sont professionnalisées ont fait de leur blog un travail (là moi je dis bravo car arriver à se fabriquer un emploi, c’est vraiment courageux). Donc elles sont dispo la journée aussi.

Ensuite sur la forme : on a longtemps dit que les blogueuses devaient  » vivre  » la marque et le produit, quand les journalistes cherchent l’info. C’est  vrai, sauf que… les journalistes aussi kiffent vivre des moments sympas, et les blogueuses aiment rentrer dans le vif du sujet. En gros, aujourd’hui, tout est vrai, et son contraire aussi !

De ce que j’en sais, il y a 4 grands types d’évènements : 1/ la présentation réservée à la presse 2/ La présentation presse en journée, suivie par la présentation bloggueuses en fin d’aprem/début de soirée, au même endroit 3/ les JPO ou tout le monde se croise et 4/ les évènement blogueuses ou les youtubeuses sont aussi invitées .

influence

* Le mot de la fin ?! Une petite parenthèse sur les youtubeuses peut-être ??
L’ensemble de ce milieu est devenu fascinant sur le plan sociologique. Ce sont des marqueurs d’une époque. Aujourd’hui on voit d’un côté des youtubeuses qui ont des centaines de milliers d’abonnées dont elles sont un peu les idoles… alors qu’au fond elles ne parlent  » que  » de maquillage ou de leurs achats. De l’autre on a des journalistes qui tentent de donner de la profondeur à un propos beauté alors que celui-ci mérite parfois de rester ce qu’il est : futile et récréatif. Au centre, des industries qui veulent vendre leurs produits et  » misent  » sur tous les médias dont elles disposent. À ce titre, pour conclure, que l’on aime ou pas, que l’on trouve ça hallucinant ou pas, les chaines youtube sont au même titre qu’un magazine ou qu’un blog, une manière de toucher une cible, point barre.

Dans tous les cas, que la journaliste ou la bloggeuse se dise  » Kewaaaa, comment ? machine a reçu tel cadeau et pas moi ?!!!  » c’est une question d’égo. Car les marques, elles, voient le profit. Dans cette société ou la fin et la faim justifient les moyens, on ne peut blâmer ni les publicitaires de privilégier un canal plutôt qu’un autre si cela leur semble mieux servir leur cause, ni des jeunes filles en fleur dans un monde de brutes (et parfois au chômage) d’accepter les œillades des marques pour colorer leur quotidien. La question se pose en revanche quand les services Rp semblent jeter leur budget par les fenêtres en faisant des ronds de jambes à des filles peu influentes ou encore des journalistes qui n’écrivent plus nulle part, en sacrifiant une journaliste pigiste qui elle a plusieurs casquettes et aurait pu pour 1 lot de produit reçus, en parler dans plusieurs médias …

Un écueil courant qui montre peut être le futur chemin des RP, aujourd’hui traitées via les sacro saints listings : un service rationalisé et personnalisé pour les journalistes comme pour les blogueuses, qui au final coutera peut être moins cher si les retombées suivent.

Merci à Anne Thoumieux pour cette interview sans langue de bois. Je vous conseille absolument ses blogs pour être tenu au courant de l’actu beauté mais aussi et surtout des coulisses de ce monde impitoyable 🙂
http://lagazettebeaute.blogspot.fr/
http://lajournaliste.over-blog.com/
https://instagram.com/annethoumieux/


Etiez-vous conscientes de cette pseudo guerre blogueuses/journalistes ?? 
Confidentiel, exclusif, Interviews Exclusives