Ne pas sentir comme tout le monde…à petit prix…c’est possible !

Par Beautylicieuse | le 24 octobre 2019

Le Couvent des Minimes

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais toutes les marques ont ces mots à la bouche « parfum de niche », « parfumerie de niche »…mais qu’est ce que ça veut réellement dire ? Une petite explication s’impose ! Aujourd’hui dans l’industrie, on distingue deux types de parfums :

  • Les parfums dits « mainstream » faits pour plaire à un maximum de monde. C’est aussi ça qui fait rentrer du cash, osons dire les choses. Un mot d’ordre, faire des best-sellers.
  • Les parfums dits de « niche » – qui représentent moins de 5% de la parfumerie –  et là, on est sur quelque chose de plus recherché et plus exclusif. Créé pour toutes les personnes qui ne veulent pas sentir comme la collègue du bureau ou la voisine de métro. Et forcément, tout ceci a un coût (à partir de 150€ et cela peut monter jusqu’à 2000€ pour certains jus très rares).

Avec le succès de la parfumerie de niche de ces dernières années et son anti-conformisme (Frédéric Malle, la gamme Private Blend de Tom Ford, Maison Christian Dior, Armani Privé, Vestiaire Privée de YSL), forcément beaucoup ont voulu surfer sur la tendance. Sauf que n’est pas niche qui veut, car offrir des jus originaux avec des matières premières de qualité et une réelle histoire derrière, n’est pas donné à tout le monde.

Aujourd’hui, on assiste à tout et n’importe quoi : des nouvelles Maisons de parfums sorties de nulle part avec des maitres-parfumeurs tout aussi louches et sans doute, le pire : des créations olfactives – à prix d’or – qui n’ont rien d’originales si ce n’est le nom et le prix absolument pas justifié.

Mais heureusement, il y a encore quelques bonnes surprises. Il y a un peu plus d’un an (relire cet article), je vous parlais du retour de la marque Le Couvent des Minimes qui a subi un lifting total. Désormais, on est sur une marque de luxe, vegan et accessible. Sacré challenge, vous me direz !

Et aujourd’hui, je vais surtout vous parler de la nouvelle collection « Les Eaux de Parfums Singulières » initiée par Jean Claude Ellena – l’un des plus grands parfumeurs au monde (et surtout le nez exclusif de Hermès durant 15 anset nouveau directeur olfactif de la marque – qui vaut vraiment le détour.

  Couvent des Minimes  

Au programme : 5 fragrances intenses, audacieuses et singulières – aux matières premières rares savamment choisies et un packaging à tomber, qui célèbrent 5 animaux majestueux. De la vraie Haute Parfumerie – comprenez une parfumerie différente qui ne joue pas sur les tendances – sans les prix qui s’envolent :

  • Lysandra (le Papillon) : un floral poudré ultra féminin aux notes de jasmin sur fond de labdanum. C’est mon favori, il est tellement chic !
  • Nubica (la Lionne) : un ambré boisé sensuel aux délicieuses notes de vanille, patchouli et fève tonka.
  • Hattaï (la Louve) : si vous aimez les fragrances boisées, ambrées et envoûtantes, il est pour vous ! Avec ses notes de baies rouges et bois ambré, il ne vous laissera pas indifférent.
  • Saïga (l’Antilope) : un jus élégant aux subtiles notes de Rose Centifolia et cassis. Un beau bouquet floral fruité !
  • Heliaca (l’Aigle) : quand le bois de oud rencontre la cardamome et le gingembre, cela ne peut donner qu’une fragrance puissante, captivante et vibrante.

Un conseil, allez-les sentir à l’occasion…ils valent clairement le détour et à ce prix, ce serait dommage de se priver.
 
Infos complémentaires

  • Les Eaux de Parfums Singulières (100% vegan) disponibles en 2 formats (50 ml / 39€) – (100 ml / 69€). Singulier le prix – pour de si belles oeuvres olfactives  !
  • En exclusivité chez Marionnaud, en grands magasins et sur lecouventdesminimes.com

Tenté.e.s ??

Remerciements 
– Photos Cécile Decorniquet pour BEAUTYLICIEUSE
– Direction artistique by me
* En partenariat avec Le Couvent des Minimes

 

beauté, Parfum