Rechercher

LADYBOSS – Axelle Mathery

axelle-mathery

 

Axelle MATHERY, Directrice Générale de Maison 123, est l’incarnation même de la LADYBOSS. Elle allie avec brio intuition et intelligence stratégique pour métamorphoser les marques – notamment Cosmoparis ou encore San Marina – et les emmener vers des sommets extraordinaires.

Lorsque je l’ai rencontré pour la première fois, j’ai adoré son côté « force tranquille ». Axelle est l’exemple même de l’équilibre parfait entre une mère attentionnée et une dirigeante passionnée, une femme qui embrasse les défis tout en restant fidèle à son instinct, même face à l’adversité. Et c’est une qualité que j’admire profondément

Dans cet entretien exclusif, elle dévoile les coulisses de son parcours exceptionnel, de la renaissance de Maison 123 à sa vision pour un avenir aussi durable qu’élégant mais pas que. On parle chiffres, inspiration, équilibre pro/perso sans oublier ce précieux conseil que sa mère lui a donné, et qui l’a guidée tout au long de sa carrière.

 

AXELLE, TON PARCOURS IMPRESSIONNANT DANS LA RECONSTRUCTION DE MARQUE SUSCITE BEAUCOUP D’ADMIRATION. COMMENT EXPLIQUES-TU CETTE RENOMMÉE IMPRESSIONNANTE ? QU’EST CE QUI T’AS PERMIS DE TE DÉMARQUER DANS CE DOMAINE SI SPÉCIFIQUE ?

Les choses se sont faites très naturellement. J’ai rencontré les bonnes personnes au bon moment. Mon premier grand projet a eu lieu chez Cosmoparis, qui était alors une marque modeste. J’ai immédiatement perçu le potentiel et la clientèle était si inspirante. J’ai développé une stratégie qui a immédiatement porté ses fruits, marquant le début d’une aventure exceptionnelle.

Je mise beaucoup sur mon intuition et me remets constamment en question, consciente que les situations peuvent évoluer rapidement. Mon intuition me guide souvent, et je sens instinctivement le potentiel d’une marque. C’est un processus que je ne saurais expliquer, mais je le sens.

Grâce à ces rencontres, j’ai eu l’opportunité de transformer des marques en déclin en des marques puissantes et attrayantes. Axelle MATHERY

TU AS REJOINT MAISON 123, IL Y A 3 ANS, UNE MARQUE QUI, À L’EPOQUE PARAISSAIT VIEILLISSANTE ET PERDAIT DE SON ATTRAIT. COMMENT AS-TU ABORDÉ CETTE TRANSFORMATION ? QUELS ONT ÉTÉ TES PLUS GRANDS CHALLENGES ?

À mon arrivée chez Maison 123, je me suis lancée avec enthousiasme dans la compréhension des enjeux de la marque. Le plus grand défi était de redonner de la désirabilité à Maison 123. Mon objectif principal a été de rajeunir son image, avec la « désirabilité » comme maître mot. En trois ans, nous avons réalisé un virage stylistique impressionnant. Pour l’avenir, je suis très optimiste.

Il est important de préciser que cette transformation n’aurait pas été possible sans le soutien de mes équipes. Je reste en contact étroit avec elles et visite régulièrement nos points de vente pour rester connectée au terrain.

Maison 123 compte aujourd’hui 252 boutiques dont 160 boutiques en France et 61 en Europe. J’appelle constamment pour analyser les résultats et prendre le pouls de la situation. Lorsque je suis dans nos magasins, j’apprécie particulièrement discuter avec les clientes et les vendeuses pour mieux comprendre leurs besoins et perceptions. Se nourrir de l’expérience terrain est essentiel. Cela demande beaucoup de travail, mais c’est une partie de mon rôle que j’affectionne particulièrement.

 

A L’ÈRE DU DIGITAL ET DES RÉSEAUX SOCIAUX, COMMENT VOIS-TU L’ÉVOLUTION DE L’INDUSTRIE DE LA MODE ET DE LA BEAUTÉ ? QUELS SONT LES DÉFIS ET OPPORTUNITÉS ?

Le digital est devenu un partenaire incontournable pour les marques. Avec les réseaux sociaux, nous avons désormais une plateforme pour exprimer l’ADN de nos marques. Ils sont devenus un média indispensable.

Nos clientes consultent souvent nos réseaux sociaux et notre site web avant de confirmer leurs achats en boutique. Il est donc crucial de savoir combiner efficacement le retail et le digital. Cette synergie est essentielle dans le paysage actuel. Actuellement, 10% de nos ventes se font en ligne tandis que 90% sont réalisées en boutique.

 

Axelle-mathery-maison-123

 

QUEL A ÉTÉ LE RÔLE DE LA PRESSE ET DES INFLUENCEURS DANS LA METAMORPHOSE DE MAISON 123 ?

La presse et les influenceurs ont joué un rôle majeur dans la transformation de Maison 123, surtout pendant la période du Covid. Les réseaux sociaux sont devenus notre principal moyen de communication et de promotion, amorçant ainsi le renouveau de la marque. Pendant le confinement, les réseaux sociaux étaient notre vitrine principale. Lorsque les boutiques ont rouvert, nous avons constaté un afflux significatif de clients.

Les réseaux sociaux nous permettent aujourd’hui de mettre en avant l’ADN de notre marque et de créer du désir. Cependant, malgré cette présence numérique, nos clients ressentent toujours le besoin de vivre l’expérience en magasin, de s’approprier les vêtements et de bénéficier de conseils personnalisés.

Nous continuons à évoluer, proposant désormais des tailles allant du 34 au 46. Nous prévoyons l’ouverture de 10 nouveaux magasins par an, tout en maintenant un excellent rapport qualité-prix.

 

AXELLE EN TANT QUE DG DE MAISON 123, COMMENT ENVISAGES-TU L’AVENIR DE LA MARQUE DANS LES 5 PROCHAINES ANNÉES ? QUELLE EST TA VISION LONG-TERME ?

Je suis très confiante. On a un boulevard de croissance et notoriété. Dans cinq ans, je vois Maison 123 évoluer vers un univers lifestyle, incarnant des valeurs fortes. Nous serons une marque de plus en plus éco-responsable et extrêmement engagée. Mon objectif est également d’élargir notre présence à d’autres continents, renforçant ainsi notre portée internationale.

 

AVEC UN TEL EMPLOI DU TEMPS, COMMENT REUSSIS-TU À TROUVER L’ÉQUILIBRE ENTRE TES RESPONSABILITÉS PROFESSIONNELLES ET TA VIE PRIVÉE ?

Trouver cet équilibre a toujours été crucial pour moi. J’ai eu mes enfants relativement jeune, à 30 ans, j’étais déjà mère de deux enfants. Être mère n’a jamais été un fardeau pour moi. Je trouve beaucoup de plaisir dans mon travail et j’aime profondément mon rôle de mère. Je me considère comme une maman équilibrée et une directrice générale heureuse.

Mon métier est certes exigeant et ne me permet pas d’être toujours à la maison à 18h, mais je m’assure de consacrer un temps de qualité à ma famille. Cela me permet de rester alignée avec mes valeurs et avec qui je suis. La clé réside dans l’équilibre entre ma passion pour mon travail et mon rôle de mère, tout en préservant des moments précieux avec ma famille.

 

SI TU DEVAIS ORGANISER UN DINER AVEC 5 PERSONNALITÉS VIVANTES OU DISPARUES, QUI SERAIENT-ELLES ? ET QUEL SUJET AIMERAIS-TU ABORDER AVEC ELLES ?

Je choisirai de m’entourer d’ Henri Matisse, Marc Chagall, Yves Klein, Raoul Dufy et Berthe Morisot qui ont marqué l’histoire de l’art et qui ont une connexion particulière avec la Méditerranée

L’événement se déroulerait sur la place du village de mon enfance à Valbonne, dans le sud de la France. Autour d’un apéritif, nous discuterions des heures de la lumière envoûtante et des arômes enivrants de la Méditerranée .

 

AS-TU UN MANTRA OU UNE CITATION QUI TE GUIDE ET TE MOTIVE AU QUOTIDIEN ?

Il s’agit plutôt d’un art japonais. Il m’a fait prendre conscience de l’incroyable richesse de la vie lorsque celle ci est bousculée par des turbulences. Il s’agit du Kintsugi et sa capacité à mettre en valeur les fêlures.

La cicatrice raconte alors l’histoire, le passé, les accidents. Loin de les dissimuler, il enseigne que l’épreuve n’est pas le fin mot mais peut devenir une véritable opportunité de croissance, d’espoir et de renaissance. D’une manière générale, je suis sensible à la richesse infinie des personnes imparfaites, j’y vois souvent jaillir la lumière.

 

AU COURS DE TA CARRIÈRE, QUEL EST LE PIRE CONSEIL QU’ON T’AIT DONNÉ ? ET QUEL EST LE MEILLEUR ?

Le pire conseil que j’ai reçu était : « N’écoute pas ton instinct, tu vas le regretter ». J’ai appris, au fil du temps, à faire entièrement confiance à mon intuition. J’ai toujours préféré avoir des regrets plutôt que des remords. Je ne me laisse pas aller à la victimisation, j’avance et je me fais confiance. Je crois fermement que rien n’arrive par hasard.

Quant au meilleur conseil, il m’a été donné par ma mère, avec beaucoup d’amour et de sincérité : « Fais-toi confiance ma chérie ». Ce conseil m’accompagne au quotidien. Il a été un pilier dans ma vie professionnelle, m’encourageant à croire en moi et à suivre mon chemin avec assurance.

Cette interview d’Axelle Mathery vous a plu et inspiré ? Que retenez-vous ?

Discutons ensemble  ↓

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 discussions en cours

  1. Je n’ai qu’un seul mot pour elle: BRAVO! On peut dire qu’elle a brillamment dépoussiéré la Maisons 123! Il fallait une bonne stratégie donc bravo pour ça!
    Ce que j’aime avec toutes les lady boss, c’est leur façon de rester humble dans des univers si stressants et compliqués.
    Merci pour cette pépite Beautylicieuse!

  2. Quelle lady boss! Depuis très jeune, j’ai toujours accompagné ma maman y faire son shopping, j’y ai même bossé pendant un été… Un grand bravo à elle car le virage s’est vu. Aujourd’hui tu repères un manteau sur les réseaux, il n’a même pas le temps d’arriver en boutique qu’il est en rupture de stock … c’est dire !
    Enfin une DG qui a compris qu’il était très important d’aller sur le terrain, d’être proche de ses équipes et de ses clientes !!!

PARTAGER L’ARTICLE :

Facebook
WhatsApp