Rechercher

Les secrets derrière ces 5 Parfums mythiques qui ont marqué l’histoire.

histoire-du-parfum-chanel-dior

Du mythique Chanel N°5 au légendaire Shalimar de Guerlain, en passant par le raffiné Miss Dior, chaque fragrance raconte une histoire unique, traverse le temps et laisse son empreinte indélébile dans le monde du parfum, sans oublier les extraordinaires Opium d’Yves Saint Laurent et Angel de Thierry Mugler. Comment ces cinq parfums ont-ils réussi à s’inscrire dans l’histoire de la parfumerie ? Quel est le secret derrière chacun de ces succès ? Révélations ! 

 

CHANEL N°5

« Je veux lui donner un parfum artificiel, je dis bien artificiel comme une robe, c’est-à-dire fabriqué. Je suis un artisan de la couture. Je ne veux pas de rose, de muguet, je veux un parfum qui soit un composé », disait Gabrielle Chanel.

Ernest Beaux, parfumeur à la cour de Russie, croisa le chemin de Chanel sur la côte d’Azur en 1920. Elle rêvait d’un parfum singulier, indescriptible et inimitable qui aurait une odeur de femme et rendrait les autres parfumeurs « jaloux ». Le parfumeur travailla alors sur des accords nouveaux, avec des notes de rose, de jasmin et d’ylang-ylang, et y ajouta une quantité inédite d’aldéhydes. Cette idée de génie donna naissance à un parfum unique, conforme aux souhaits de Coco, Chanel N°5.

Pourquoi ce nom ? Rien de plus symbolique ! Elle eut un coup de cœur pour l’échantillon numéro 5, qui était également son chiffre porte-bonheur. En 1921, le parfum fut accueilli avec triomphe, mais Chanel ne souhaitait pas le commercialiser. Elle ne l’offrit qu’à celles qu’elle jugeait dignes de le porter (ses amies et fidèles clientes), mais finit par céder en 1924. Marilyn Monroe déclarait ne porter que du N°5 pour dormir. Aujourd’hui, N°5 demeure le parfum le plus porté dans le monde.

 

chanel-5-avis

 

SHALIMAR GUERLAIN

Le saviez-vous ? C’est le parfum qui aurait pu ne jamais exister ! En 1921, c’est un chimiste, Justin Dupont, qui proposa à Jacques Guerlain une nouvelle molécule appelée l’éthylvanilline (vanille de synthèse). Il décida de tester la molécule en versant quelques gouttes dans un flacon de Jicky (premier parfum de Guerlain), et par pur hasard créa Shalimar.

« Avec ce paquet de vanille, j’aurais juste été capable de créer une crème anglaise, tandis que lui, Jacques Guerlain, créa Shalimar », déclara Ernest Beaux, parfumeur à l’origine de Chanel N°5. Pendant plusieurs mois, Guerlain retravailla sa création née du hasard, caractérisée par la Guerlinade (bergamote, jasmin, rose, fève tonka, vanille, l’iris), signature olfactive unique de la Maison, et créa le premier parfum oriental moderne en 1925.

Il le nomma Shalimar, en référence aux jardins de Shalimar situés à Lahore, au Pakistan, « demeure de l’amour » de l’empereur moghol Shâh Jahân et de son épouse Mumtâz Mahal (pour qui il a bâti le Taj Mahal). Le sublime flacon, devenu historique, fut conçu par Raymond Guerlain, s’inspirant de l’art stupa, l’art bouddhiste. Aujourd’hui, Shalimar demeure un emblème de la Maison Guerlain, comme le premier parfum oriental moderne.

 

shalimar-avis

 

MISS DIOR 

« Le parfum doit exprimer la robe et la robe exprimer le parfum », Christian Dior rêvait d’une élégance totale pour la femme. Il fallait un parfum qui irait à l’unisson avec la Haute Couture. Lui qui aimait passer du temps dans les jardins de son enfance avec sa sœur Catherine, il se sentait « autant parfumeur que couturier » et travaillait sur l’élaboration du premier parfum Dior avec le parfumeur Paul Vacher.

Un parfum floral chypré, avec des notes pétillantes d’agrumes et de basilic, des notes florales de jasmin, de muguet et de rose, et en fond du patchouli et du vétiver. Miss Dior naît en 1947, peu de temps après la première collection de mode de Christian Dior. Le nom du parfum est un hommage à sa soeur Catherine qui lorsqu’elle arrivait dans la Maison Dior, les employés s’exclamaient « Tiens, voilà Miss Dior ! ».

 

miss-dior-avis

 

OPIUM YVES SAINT LAURENT

Fasciné par l’Orient, Yves Saint Laurent s’en inspirait énormément dans ses créations. En 1977, voulant se démarquer des parfums dits « occidentaux », il lança le parfum Opium, remettant au goût du jour le parfum oriental. Jean-Louis Sieuzac élabora le parfum en mélangeant des notes épicées comme la cannelle et le clou de girofle avec des notes florales de jasmin et de rose, ainsi que des notes boisées et ambrées.

Yves Saint Laurent déclara « Opium, c’est la femme fatale, les pagodes, les lanternes », un parfum qui donne une aura de sensualité et d’exotisme. Le flacon s’inspira d’un inrô, un petit boîtier dans lequel on cachait de l’opium pour soulager les douleurs et que les samouraïs glissaient sous le kimono. Yves Saint Laurent conserva l’histoire de cette inspiration en appelant son parfum Opium « Un de ces mots rares. Un mot privilégié. Libre. Insaisissable. Magique ». Aujourd’hui, Opium incarne l’esprit audacieux et avant-gardiste d’Yves Saint Laurent, et demeure un emblème de la Maison.

 

opium-avis

 

ANGEL THIERRY MUGLER

Thierry Mugler voulait créer un parfum en hommage à sa mère. Alors que les parfums frais, tels que l’Eau d’Issey d’Issey Miyake ou encore l’Eau Parfumée au Thé Vert de Bulgari ont le vent en poupe, Thierry Mugler s’inspira de Shalimar de Guerlain, que portait sa mère. Il imagina une nouvelle interprétation du parfum oriental en y ajoutant une touche de gourmandise.

Créé par Olivier Cresp, il fallut dix-huit mois pour élaborer ce parfum aux notes de chocolat, de caramel, de fruits rouges et de patchouli. Angel naît en 1992, offrant des notes voluptueuses, fraîches et gourmandes, le premier parfum gourmand créant ainsi une nouvelle famille olfactive.

Le flacon sorti tout droit de l’imagination de Mugler met l’accent sur les contrastes de la personnalité féminine, un parfum chaud dans un flacon bleu glacier, une étoile, symbole préféré de Thierry Mugler, et le bleu ciel symbolisant la liberté. « Un parfum tellement sensuel qu’on a presque envie de croquer celle qui le porte » disait Mugler pour décrire sa création. 30 ans plus tard, Angel plait toujours autant.

 

angel-mugler-avis

 

Quelque chose à rajouter ? Quelle est votre histoire avec l’une des ces fragrances ?

Crédits photos : Pinterest / Services de Presse

Facebook
WhatsApp
Twitter
Discutons ensemble  ↓

6 réponses

  1. L’histoire des iconiques sans nul doute mes articles préférés. Travaillant en parfumerie c’est toujours un plaisir de lire ce genre d’histoire! Merci de m’aider à en apprendre toujours plus.

  2. Oh là là! J’ai adoré lire cet article! Toutes ces petits anecdotes sont très enrichissantes. Je retiens un parfum qui a marqué mon enfance: le numéro 5 de Chanel. Il me rappelle ma grand-mère… cette femme si élégante ne portait que le numéro 5. Depuis, j’ai toujours un flacon chez moi et les souvenirs reviennent à chaque pulvérisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PARTAGER L’ARTICLE :

Facebook
WhatsApp