Tout ce que vous devez savoir sur les produits solaires

Tout ce que vous devez savoir sur les produits solaires (différences filtres/SPF, idées reçues, avancées)

Comment choisir sa creme solaire

Parlons d’un sujet très important : la protection solaire ! Dans cet article, nous allons aborder plusieurs sujets : quelle protection choisir ? la différence entre les différents SPF et filtres ? pourquoi il faut absolument se protéger tout au long de l’année, mais aussi ces solaires d’un nouveau genre bons pour la peau et l’environnement sans oublier les nombreux mythes qui entourent la protection solaire. Bref, c’est parti !

 

COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES UV ET LA DIFFERENCE ENTRE SPF

Les UV font partie du rayonnement solaire, tout comme la lumière visible (lumière du jour) et les infrarouges par exemple. Ils représentent 10% du rayonnement solaire qui atteint la Terre. On distingue plusieurs types d’UV

  • Les UVC, extrêmement énergétiques qui heureusement ne peuvent atteindre la surface de la terre.
  • Les UVB pénètrent le moins profond dans la peau (en général, ils s’arrêtent dans l’épiderme) et sont responsables du bronzage et des brûlures dues aux coups de soleil.
  • Les UVA sont moins énergétiques mais 100 fois plus abondants que les UVB et pénètrent plus en profondeur. On estime que 20 à 30% d’entre eux atteignent le derme soit les couches profondes de la peau. Ils contribuent au vieillissement cutané prématuré (rides, perte de la fermeté…) et aux cancers de la peau. Ils sont présents toute l’année, toute la journée (ça passe même à travers les vitres) peu importe que vous viviez aux Bahamas ou en Islande en plein mois de janvier.

Les différents SPF

Voici un guide simple pour vous y retrouver. Un SPF 50, ce sont seulement 2 % des UV qui passent.  UN SPF 30 = 3,33 % d’UV qui passent. 5% d’UV passent pour un SPF20. Ces valeurs ne sont valables que si l’on utilise la bonne quantité de produit donc par précaution, prenez le plus élevé. Pour ma part, je n’utilise que du SPF30 ou 50. Toutefois vu la minime différence entre un SPF50 et 30 (1,3% de différence), il vaut mieux prendre un solaire SPF30 que vous aurez plaisir à utiliser et réappliquer qu’un SPF 50 trop collant, qui laisse des traces que vous utiliserez à peine.

 

FILTRES MINERAUX OU CHIMIQUES ? “THE” QUESTION ! 

  • Les filtres minéraux agissent en réfléchissant les rayonnements UV. Ils assurent une protection immédiate dès application, sont mieux tolérés par la peau et seraient moins “pire” pour l’environnement mais il y a un mais. Mon vrai souci avec c’est le côté gris/blanc qui est insupportable et ce manque de sensorialité (collant parfois, texture épaisse, difficile à étaler…). Les deux filtres minéraux les plus utilisés sont l’oxyde de zinc (Zinc Oxyde) et le dioxyde de titane (Titanium Dioxyde).
  • Les filtres organiques dit “chimiques” absorbent les UV et les transforme en énergie. Invisibles à l’oeil nue contrairement aux filtres minéraux (pigments blancs), on peut avoir des textures très fluides, absolument pas collantes et surtout pas grisatres/blanchâtres mais elles agissent seulement 30 minutes après application. Pour ma part, je n’utilise que ça –  n’ayant pas encore trouvé mon bonheur en minéral et croyez moi, j’en ai testé (oui oui, j’ai aussi testé le nouveau solaire Ren dont tout le monde parle…bah sur moi à la peau foncée et d’autres de la BEAUTYLICIEUSE Team à la peau très claire, ça rend hyper gris et blanchâtre quand on met la vraie bonne dose). Les filtres chimiques (pas tous, on en reparlera) peuvent être néfastes à l’environnement (cf le blanchissement des coraux). Si vous avez la peau très sensible/réactive, sachez qu’il y a un risque plus élevé d’allergie.

A noter que les deux protègent de la même manière. Et d’ailleurs, de plus en plus de solaires associent les filtres chimiques et minéraux dans une même formule pour une protection optimale. On lit un peu partout que les filtres solaires organiques (aussi dits “chimiques”) auraient un impact sur l’environnement et contribueraient notamment au blanchissement des coraux à l’inverse des filtres minéraux. C’est beaucoup plus compliqué que ça !

Selon la communauté scientifique, le blanchissement des récifs coralliens seraient principalement dû à la hausse de la température des océans liée au réchauffement climatique. Les causes secondaires sont la sur-pêche, la mauvaise épuration des effluents urbains ou encore le ruissellement des eaux sur des surfaces agricoles qui polluent les lagons.

Quant à l’oxyde de zinc (un filtre minéral) qui se dit pourtant safe pour l’environnement, là aussi c’est plus compliqué que ça en a l’air. Une étude publiée en 2018 soulève ses potentiels effets toxiques sur les coraux (Corinaldesi C, Marcellini F, Nepote E, Damiani E, Danovaro R (2018) Impact of inorganic UV filters contained in sunscreen products on tropical stony corals (Acropora spp.). Science of The Total Environment 637:1279–1285). Pas évident tout ça, n’est ce pas ?

 

DES PRODUITS SOLAIRES RESPECTUEUX DE L’ENVIRONNEMENT, EST-CE POSSIBLE ?

Oui, on y arrive doucement mais sûrement ! Je vais surtout vous parler des solaires WaterLover de Biotherm qui ont nécessité 7 années de recherches, via la plateforme Ocean 5 Testing Plateform pour créer sa première crème solaire Waterlover en 2017. Deux ans plus tard, en collaboration avec la Fondation TARA – qui organise des expéditions à travers le monde pour étudier et comprendre l’impact des changements climatiques sur les océans – la brume est lancée. Bien sûr, Biotherm a évalué impact de tous ses ingrédients sur les coraux, mais aussi la vie aquatique de manière plus générale (eau douce, eau salée : algues, plancton…)

La Brume Solaire Waterlover est désormais biodégradable à 99 % – contre 96% pour le premier solaire de la gamme – et son parfum à 95%. En plus d’être hautement sensorielle avec une texture inédite et tellement agréable à utiliser, la marque a choisi des packaging en plastique 100% recyclé et 100% recyclable (hormis la pompe) pour réduire encore plus son impact environnemental. A tester absolument, elle est géniale et toute la famille kiffera.

  différences entre filtres minéraux et chimiques  

COMMENT BIEN SE PROTEGER 

  • J’ai envie de dire, protégez-vous au quotidien
  • Chapeau/casquette et lunettes de soleil quand vous vous exposez
  • Evitez de vous exposer 11h à 16h et restez à l’ombre le plus possible
  • Choisir la protection adéquate (il est absolument primordial que votre protection solaire vous protège à la fois des UVA et UVB), utilisez la bonne quantité et réappliquez-en toutes les deux heures (et après chaque baignade) si vous vous exposez
  • Dernière chose et pas des moindres, pensez à bien vous démaquiller (double nettoyage de préférence) pour effacer toute trace de filtre sur la peau et optez pour un après-soleil pour apaiser la peau après l’exposition.

Autant je n’utilise une protection solaire corps qu’en été ou lorsque je suis en déplacement dans un pays chaud, mais quand il s’agit du visage/cou/décolleté – c’est tous les jours, de janvier à décembre. C’est le meilleur geste beauté/santé que vous puissiez offrir à votre peau. De plus, quand on a des soucis de peau (acné, rosacée, tâches), c’est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire.

 

LES MYTHES QUI ONT LA DENT (TRÈS) DURE

  • Arrêtons de penser que les peaux foncées et très mates n’ont pas besoin de se protéger du soleil. C’est faux, archi-faux ! Toutes les peaux sans exception doivent obligatoirement se protéger et les peaux foncées d’autant plus (l’hyperpigmentation et les tâches en cdi, ça vous parle ?). Ce n’est pas parce qu’on attrape pas de coup de soleil, qu’il n’y a pas d’autres soucis (cancer de la peau, vieillissement prématurée de la peau, hyperpigmentation…).
  • L’autre mythe que je ne cesse d’entendre :’si je mets une protection trop élevée, je ne bronzerai pas’. Non non et encore non. Bien sûr qu’on bronze quand on met même un SPF50 mais mieux, plus joliment et en protégeant sa peau.
  • On ne doit se protéger qu’en été : non, non et encore non ! Les UV sont présents toute l’année – même en hiver, à l’ombre, à l’intérieur. Il n’y a pas que le soleil qui cause des dégâts, la lumière du jour est aussi néfaste (OUI OUI OUI !). Je ne dis pas qu’il faut obligatoirement mettre un SPF 50 en hiver à Paris ou NYC, mais un SPF 20 est un très bon début.
  • Autre chose, les SPF ne s’additionnent pas. Si vous mettez une crème avec SPF 10, votre solaire SPF 30 et votre fond de teint SPF 20, bien sûr que cela ne s’additionnera pas. Mais néanmoins c’est une très bonne chose car on a tendance à toujours mettre une quantité minime de protection, donc là au moins : protection optimale !

 

MES SOLAIRES VISAGE, CORPS, CHEVEUX FAVORIS

  • Pour le visage, je suis fidèle au Daily Sunscreen SPF30 de Glossier qui a une texture gel fondante. Elle pénètre illico, ne graisse pas la peau et est invisible. Excellente base de maquillage, je peux me maquiller par dessus illico après. Je l’utilise toute l’année de janvier à décembre, seul hic elle n’est pas waterproof.
  • Pour le corps, j’appelle ma chère et tendre Brume Waterlover SPF30 Biotherm que je surkiffe. Une texture eau ultra sensorielle totalement invisible qui ne colle ABSOLUMENT pas et hyper agréable. Elle est waterproof et sa formule est enrichie en plankton donc bien hydratante. Elle peut s’utiliser sur le corps et le visage (ça rafraîchit en plus donc génial). Il existe aussi la version lait SPF50 qui est topissime et invisible. Je ne devrais pas le dire mais en ce moment, elle est à -50% chez Nocibé, donc 20€ le flacon, profitez-en !
  • Pour les cheveux en été, je ne quitte pas mon Huile Leonor Greyl – que j’utilise habituellement pour mes bains d’huile – qui préserve les cheveux et la couleur. A appliquer avant une exposition au soleil, baignade, grosse balade…et en plus, ça les fait briller 🙂

  Comment choisir sa creme solaire  

J’espère que cet article assez long, mais plus que nécessaire vous aura aidé 🙂 Comment vous protégez-vous ? Vous vous protégez juste en été ou toute l’année ? Plutôt filtres chimiques ou minéraux ?

 
Remerciements

  • Crédits photos BEAUTYLICIEUSE / Biotherm
  • Merci à Johanna Caron, Responsable Communication Scientifique pour ses nombreuses précisions
  • En partenariat avec Biotherm
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Discutons ensemble  ↓

41 réponses

  1. Waouh !! Quel article complet ! Je t’avoue que je me suis beaucoup renseignée concernant l’impact environnemental et le caractère biodégradable etc de certaines crèmes solaires ! Et la ton article vient vriament compléter et éclaircir certains points ! De la vulgarisation oui mais sans simplifier le tout, généraliser ou encore dire de grosses bêtises pour faciliter la lecture ! Bref merci beuacoup j’ai adoré et big up une fois encore pour ta si jolie plume, on sent la passion pour l’écriture et j’adore ! hate

    1. C’est un article qui m’a pris beaucoup de temps pour recueillir des informations pertinentes, rencontrer des gens qui ont de vraies choses à dire et surtout trier dans tout ce flou. Je n’avais pas envie d’écrire un énième post sur le sujet sans approfondir la chose et pire encore dire du n’importe quoi sous pretexte que tel ou tel l’a dit. Je suis sincerement ravie que tu l’aies ressenti 🙂 Merci beaucoup ^^

  2. C’est vrai qu’en Afrique ce n’est même pas un sujet à l’ordre du jour. Pourtant c’est tellement important. J’ai commencé à m’intéresser aux protections solaires depuis peu et ton article est bienvenue, il m’ouvre les yeux sur certaines choses

  3. Je ne suis pas très bonne élève là dessus. Je protège rarement ma peau du soleil. Mais depuis que je te suis je m’y mets peu à peu. J’ai déjà acheté la brume Biotherm pour le corps. Maintenant j’en cherche une pour le visage. Tu dis que la Biotherm peut s’utiliser sur le visage, mais comment exactement? Avant le maquillage? Par dessus?
    J’ai essayé de trouver celle de Galenic pour le visage mais je ne crois pas qu’elle soit disponible sur Suisse.
    En tout cas merci pour ces infos qui vont bien m’aider pour cet été

    1. Je l’utilise de deux manières sur le visage
      – Juste après ma crème de jour (j’en pschitte une bonne quantité et j’étale)
      – En retouche dans la journée avec quelques pschitts au dessus du makeup (attention à ne pas mettre la brume trop près, tu risques de “mouiller le visage et tuer makeup”

  4. Un excellent article – le plus complet que j’ai lu à ce sujet. Merci pour ton incroyable travail au quotidien. J’ai découvert biotherm grâce à toi et j’espère sincerement que vous continuerez de nous en apprendre toujours plus. Je passe chez Nocibe demain pour prendre la brume ou plutôt en prendre plein ahahha

  5. Suite à un de tes post instagram dessus, j’avais acheté la brume et je l’ai adoré. Je l’ai finalement racheté pour mon mari et ma mère. Je l’ai trouve en reduction chez nocibe, une super bonne affaire. Merci pour cet article clair net precis. J’adore ta plume

  6. Merci pour cet article! Je suis directement concernée souffrant d’un cancer de la peau.Oui c’est important de ce protéger même si on ne “s’expose” pas. Le soleil est là même derrière les nuages.

  7. Merci Bl pour toutes ces informations ainsi que pour les astuces ,le fait que la brume Biotherm soit waterproof c’est un vrai plus car après la baignade par exemple on peut rester protéger meme s’il faut en reappliquer .apres aurais tu un apres solaire a conseiller stp?

    Merci

  8. Merci infiniment pour le temps pris pour cet article comme pour les précédent…
    Cet article m’a ouvert les yeux 👀 sur le fait que lla peau noire a également besoin de protection solaire au quotidien…
    Je vais le relire pour en prendre entièrement possession 😘😘😘

    1. Oh que oui, la peau noire a besoin d’être protégée. Je peux assurer à 99,99% que si je n’ai pas de tâches et de soucis d’hyper pigmentation, c’est parce que je me protege quotidiennement. Je te conseille de faire de même =)

  9. Merci pour cet article hyper complet; et difficile de trouver une crème solaire visage qui peut servir de base de make up; donc je vais suivre tes conseils et acheter la même que la tienne; car ayant la peau mixte, j’ai toujours peur de “briller” :

    Bon été à toi et ton équipe

    Sandrine

  10. Un article super intéressant comme toujours. Cela fait maintenant des années que je me dis que je devrais mettre de la protection solaire tous les jours.

    Mais j ai toujours eu peur d’alourdir ma peau avec un tonique, de la crème solaire, ma crème de jour…

    Et surtout une certaine fainéantise… Honte à moi hahaha

    Mais je pense qu’il est vraiment temps que j’agisse.

    Dans le passé, je m’étais tournée vers les crèmes solaires spf50 de Kiehls sans jamais oser les acheter. Les as tu déjà essayées ?

    Je ne sais pas si la marque Glossier se trouve au Canada mais malgré tout, je me dis que si celles de kiehls valent le coup, je me tournerais d’abord sur elles sachant qu’elles ont été mon coup de coeur à l’époque où je voulais agir lol.

    Merci pour cette article, une fois de plus, je ne suis pas déçue de l’avoir lu et d’avoir appris ded choses dont je ne connaissais pas.

  11. Coucou Beauty !! Enfin un article complet 🙏🙏 Comme souvent !
    Je valide à 100% l’huile de Leonor Greyl 😍
    Niveau solaire bio avec filtre minéral, as-tu déjà testé la marque Bema Cosmetics ? C’est une marque italienne et je kiffe l’odeur et rien à redire niveau application. 😉😘

  12. autre idée reçue : les solaires visage sont hyper gras
    j’en suis restée là, alors je protège ma peau avec une crème hydratante, je reste à l’ombre autant que possible et c’est tout

    je vais peut être essayer de découvrir la marque glossier, je la vois de plus en plus passer, je ne sais pas du tout si ça existe ici mais j’irais jeter un oeil
    merci pour ton article, très intéressant !!

  13. Coucou beauty merci pour cette article car j’étais vraiment perdu avec tout ça donc je suis plutot filtre chimique alors qu’il m’en faudrais un mineral je suis hyper blanche avec une petite allergie au soleil donc 0 exposition prolonger pour moi dès que je m’expose en ballades c’est spf 50 bio je pense à la mer c’est important je suis contente grace a ton article je vais prendre le meme que le tiens pour le visage car ça je ne sais jamais lequel prendre de peur d’attraper des boutons lol merci Beauty gros bisous

  14. Un article super complet! Que demander de plus? J’en ai appris des choses! Effectivement, je restais (Comme beaucoup) dans les clichés transmis de génération en génération! Je ne savais même pas qu’il y avait qu’une toute petite différence de protection entre l’indice 30 et le 50! C’est énorme!

  15. Hello,
    Bon bin recalé au BAC de la sun protection !
    Il ne m’est jamais venu à l’esprit de me protéger toute l’année. Les crèmes servent au ski et l’été.
    Ce que j’aime comme produit dans les solaires aussi, c’est les baimes lèvres, ils ne fait pas les oublier car pour ma part, le soleil leur fait du mal.
    Je vais essayer la brule dont tu parles car j’étais PRO Avène jusqu’à maintenant.
    Et mes cheveux, n’en parlons pas. A chaque rentrée c’est la cata !
    Comme habituellement, merci pour les conseils

Laisser un commentaire

Mes recommandations
maskne

Port du masque – Comment lutter contre l’acné et les imperfections ?

Acné, démangeaisons, rougeurs, pores dilatés, allergies…le port du masque est un véritable fléau pour la peau, avec toutes les conséquences qui vont avec ! Voici quelques astuces et précautions à adopter d’urgence pour réparer, prévenir et limiter les dégâts.

facialiste

Les facialistes, ces expertes du glow !

Les facialistes, ces masseuses aux doigts d’or, que s’arrachent les célébrités du monde entier ainsi que l’élite…Est-ce aussi fou que tout le monde le dit ? Ces massages arrivent-ils réellement à redéfinir et redessiner les traits ? J’ai testé et je vais tout vous dire …

Défiler vers le haut