Je suis carriériste et alors ?

Par Beautylicieuse | le 17 avril 2017

femme carriériste

De ce que je me souvienne, j’ai toujours été quelqu’un de carriériste – toute petite déjà, je voulais être juge d’instruction puis avocate (j’ai même commencé des études dans ce sens) et finalement après un long parcours à me chercher, j’ai créé BEAUTYLICIEUSE qui correspondait et qui correspond toujours à tout point à ce à quoi j’aspirais, ce qui me ressemblait vraiment (allier à la fois beauté/mode/luxe au digital marketing). Quelques années plus tard, le bébé blog créé il y a 7 ans maintenant est devenu une entreprise (depuis 4 ans maintenant) et ce n’est que le début !

Je pense qu’au fond, j’ai toujours et je suis toujours quelqu’un qui sait où elle va et sait ce dont elle a besoin. J’ai toujours été une personne (très) carriériste et je n’ai pas peur et encore moins honte de dire que MA réussite professionnelle, MON indépendance financière est quelque chose de très important pour moi.

Dans cette société méga hypocrite dans laquelle nous vivons, dès qu’une femme ose dire haut et fort, qu’elle est carriériste, cela signifie forcément qu’elle est arriviste, narcissique, insensible, despote voir agressive…et j’en passe. Cliché mais tellement vrai ! Quand c’est un homme par contre, c’est juste quelqu’un de très ambitieux avec tous les honneurs qui vont avec. Que c’est étonnant !

OUI, je consacre énormément de temps à ma vie pro – peut être même beaucoup plus que ma vie privée actuellement – mais qu’on se le dise, c’est un choix clairement et mille fois assumé. Parfois, il faut faire quelques sacrifices, ce qui ne signifie pas TOUT sacrifier.

Laissez votre passion vous mener à votre profession. Oprah Winfrey


A lire aussi:  Estée Lauder, l'histoire d'une femme visionnaire devenue un empire

OUI, je m’impose, je sais ce que je veux (ce qui m’a souvent valu une réputation de femme hautaine, arrogante et froide…et alors ?) et je ne m’excuserai pas pour ça ! Attention, il n’est pas question d’être systématiquement dans la revendication mais bel et bien de montrer ce que vous valez et de savoir là où vous allez.

OUI, on peut vouloir une réussite pro sans pour autant être un dragon égoiste qui écrase tout le monde sur son passage ou encore une assoiffée de pouvoir. Oui, on peut totalement concilier belle carrière et vie perso/familiale réussie, ce ne sont pas ces 4 femmes ou encore Estée Lauder – femme visionnaire qui a révolutionné l’industrie de la beauté – qui diront le contraire !

Alors OUI, être une femme carriériste n’est pas toujours facile à assumer, que ce soit d’un point de vue pro (il faut s’imposer et aller au delà des limites, car il n’y a pas le choix ) ou perso (votre entourage ne comprendra pas toujours mais tant pis. Trouver un mec, je veux dire le “bon” car malheureusement la femme carriériste a tendance à faire peur aux hommes et non ce n’est absolument pas un mythe qui appuie vos choix ne sera pas chose aisée non plus mais cela ne veut absolument pas dire impossible. Et au moins une sélection naturelle se fait, autant ne pas perdre de temps)….mais comme tout, quand on veut , on peut !

Bref, n’ayez pas honte d’être une femme carriériste, bien au contraire…Assumez pleinement !

 

Pic Emerson Fry

Etes-vous carriériste ou pas du tout ?? Si oui, comment le vivez-vous ??

Développement personnel, estime de soi, leadership féminin, Leadership-success
40 commentaires

40 Responses to “Je suis carriériste et alors ?”

  1. Mimiprog dit :

    Merci pour cet article qui nous dévoile d’avantage qui tu es.
    Je crois que je ne suis plus “carriériste”.
    Il y a encore 5 ans ma carrière passée avant tout le reste (travail non stop lundi au samedi voir dimanche et sans vacances).
    La vie à fait que j’ai du ralentir. J’ai changé tout simplement.
    Mon travail est toujours pour moi important mais je me suis orientée d’avantage dans l’enseignement et le partage de mes connaissances.
    C’est un sujet tabou dans mon couple car mon mari me dit quasi tous les jours d’ailleurs ‘tu gâche ton potentiel ton intelligente et sa m’agace”.
    Je travail sur moi pour reprendre d’avantage confiance en moi et même changer d’orientation professionnelle (une passion depuis ma plus tendre enfance).

  2. Belle anonyme dit :

    Une seule chose: Bravo!
    A toutes les femmes : si vous pouvez faire des études, faites le. Si vous pouvez cartonner dans votre boulot, foncez.
    J’ai deux questions: 1) Tu dis que tu t’es longtemps cherché, comment t’es tu trouvée? Cela pourrait aider beaucoup d’entres nous qui en sont encore la (un futur article lol)
    2) Est ce vrai qu’on ne peut avoir de la chance à la fois en amour et en vie professionelle?

    • Je savais que je voulais évoluer dans le monde de la beauté/luxe mais je ne savais pas comment y accéder. De plus, j’ai suivi un cursus assez classique qui promettait un certain confort et une certaine sécurité…dur dur donc de partir vers l’inconnu (le digital) et encore plus, il y a 7 ans. Et puis, comment le faire comprendre à mes parents. Mais heureusement que je suis têtue et bornée donc j’ai suivi mon coeur. Et oui, on peut être chanceuse en amour et du côté pro, même si parfois l’un prendra le dessus sur l’autre…selon les périodes

  3. zouzoupette29 dit :

    Merci pour cet article,
    je te félicites pour ta réussite qui fait rêver

    Excellente continuation à toi

  4. Stouquette dit :

    Bonjour merci pour cet article qui me permet de découvrir un peu plus.
    Tu es une belle personne qui chaque jours me permet de découvrir ton univers.
    bisous

  5. Gaby dit :

    Bonjour Beautylicieuse,

    Merci pour ton article qui fait du bien, car oui quand on est carriéristes et qu on est une femme, on est vu comme hautaine, froide et peut être qu on pense qu on voit trop grand ou qu on a la grosse tête, comme si, sous prétexte qu on est une femme, on y arrivera peut être pas … et pourtant !
    Alors je te souhaite de toucher et de dépasser les étoiles, comme à nous toutes femmes voulant réaliser leurs projets.

  6. Yuiko dit :

    Hello !
    Pour ma part, je ne pensais pas qu’un jour je pourrais me définir comme “carriériste”. Car j’avais grandi d’une façon à ce qu’on m’inculque qu’une femme devrait avant tout faire passer sa famille (mari+enfant) avant sa vie pro. Finalement, aujourd’hui, suite à un “”””drame”””” familial, qui rime plus avec une libération pour moi, je me révèle l’être. J’ai pus reprendre des études dans une voie qui me branche réellement, le tout en alternance et je donne à l’heure actuelle les 3/4 de mon temps à mon travail/mes études. Et le quart restant je le consacre à une activité annexe en lien avec mon job (je suis apprentie libraire et mon temps libre je le passe à m’occuper de ma chaine youtube dédiée aux livres, à mon blog, à un site culturel pour lequel je fais des chroniques littéraires et à mon compte instagram dédié aux livres. Oui, je mange, je dors, je vis livres). Et je dois avouer que je me sens tellement épanouie ainsi. Libre en réalité. Ok, mon salaire d’apprenti ne me permet pas d’avoir une total autonomie financière mais je suis désormais libre de faire ce que je veux et me concentrée à 100% sur mon travail (et tout ce qu’il y a autour qui le concerne) et je trouve ça génial et tellement enrichissant !

  7. Saatiya dit :

    Oh la bonne question?
    Ambitieuse ça OUI
    je dirai oui, je le suis
    Mais c’est vrai que je suis assez discrète sur le sujet.
    Plus par superstition que par gêne ou autre
    J’ai personnellement réalisé quelques rêves mais bon sang il m’en reste tellement….
    Oui je veux réussir mais comme toi il est hors de question d’écraser qui que se soit pour y arriver.
    Avoir une vie de famille et être carriériste est compatible mais pas facile du tout.
    Mais comme tu l’as si bien dit quand on veut on peut.
    J’ai ma chef qui a 5 enfants et c’est une carriériste assumée. Son temps est calculé et bien partagé.
    Ça n as pas été facile pour elle bien au contraire mais elle a réussi et elle n’as pas fini

  8. Sharmila dit :

    Sa me donne pleins d’espoirs et d’énergie pour ma future carrière pro (étant encore étudiante). Je n’ai pas un fort caractère pour le moment et je ne sais pas si je peux m’imposer face aux autres. En tout cas je tiens à être indépendante financièrement et me faire plaisir avec une paire de Jimmy Choo ou autre quand j’en ai envie! Je veux aussi faire ce que j’aime dans mon travail comme l’explique la citation que tu as trouvé.

  9. Tasha11134 dit :

    Ta force et ton caractère m’inspirent ! Merci,tout simplement…

  10. queen Virgy dit :

    Un article qui mérite un grand bravo, moi je suis quelqu’un de très réservée qui n’ose pas, qui n’ose jamais et ça me bouffe la vie.

  11. missahouefa dit :

    Bravo Bravo Bravo!!!
    je te le redis encore, t’es une femme admirable, respectable et respectée.
    Tu m’inspires énormément. Je travaille dans un milieu où le personnel à 90% compte que des hommes.
    Je suis responsable de certains et je n’ai pas encore 30 ans.
    Et j’espère gravir les échelons et monter encore plus haut.
    Ma réussite professionnelle m’importe beaucoup.
    Mon boulot, c’est mon premier mari.
    Bonne continuation à toi,
    Bonne continuation à nous
    You run the world, WOMEN (GIRLS)

  12. Lily dit :

    En tout cas félicitations pour ton parcours.
    Bon je vais peut-être me faire remarquer mais je ne me reconnais pas dans ce profil même si je respecte ce choix de vie. Pour autant j’aime mon métier, je m’y implique, j’aime apprendre et progresser, m’améliorer chaque jour. Par contre la compétition exacerbée , “gravir les échelons”, avoir une tonne de responsabilités, ne sont pas je l’avoue des choses qui m’intéressent. J’avoue être étonnée en lisant cet article car j’ai au contraire l’impression que l’ont met beaucoup en avant dans notre société les femmes (et les hommes) qui ont beaucoup d’ambition dans le cadre professionnel. Je n’y vois rien de mal, simplement je pense que c’est une question de personnalité. Et quand à dire que les femmes ambitieuses font peur aux hommes, je trouve cela dommage . Si l’homme a assez de confiance en lui il ne devrait pas voir sa compagne comme une concurrente et se sentir diminué par sa réussite.
    Enfin je trouve que l’important devrait être de pouvoir vivre en adéquation avec ses choix et d’être fier de ce que l’on fait car la définition de la réussite est différente pour chaque personne. Certaines vont s’épanouir dans le travail, la créativité,les voyages, d’autres la vie de famille, bref je ne vais rien inventer mais “il faut de tout pour faire un monde” et c’est tellement vrai.

    • Tu as bien raison d’assumer ton choix. Il faut de tout pour faire un monde et tu n’as pas à être carriériste si cela ne te dit rien. L’important c’est que tu sois heureuse peu importe le domaine et la carrière que tu as choisi 🙂

  13. Je ne suis pas du tout carriériste, ayant fait le choix de faire passer ma famille avant tout, mais je ne vois pas en quoi le fait d’être carriériste serait un problème pour une femme et non pour un homme. Les années 30 c’est fini ! J’estime que tant que la personne est heureuse dans son choix de vie, c’est tout ce qui compte.
    Je te souhaite encore de belles années de réussite. En tout cas, je prends toujours autant de plaisir à te suivre depuis des années 😉

  14. Minmei Mini dit :

    Perso je vais te faire rire j’étais ainsi plus jeune mais depuis quelques années j’ai décidé que rien n’avais plus d’importance que ma famille et pourtant j’ai un mari qui me dit souvent “tu ne peux pas faire fortune que j’arrête de travailler”……..mdr………..
    Le soucis c’est que plus on en a et plus on en veut et finalement ce n’est pas forcément ce qui nous rend heureux j’y ai laissé des plumes physiquement aujourd’hui je fais avec ce que j’ai et je suis bien…..
    Bon j’avoue j’ai encore un projet sous le coude mais il est assez utopique on verra……….

  15. Astou dit :

    Carriériste ?!
    Ce n’est pas un terme qui me plait, il a comme une connotation négative alors qu’il ne devrait pas !
    Perso je ne le suis pas pour un sou, mais pas le moins du monde au grand damne de beaucoup !
    Mais je ne voit pas d’un mauvais oeil celles qui ont un plan de carrière, qui s’y tiennent, au contraire je les trouve admirable. Elles ne choisissent pas la facilité, elles ne choisissent pas d’ailleurs, elles savent …comme une évidence, comme une mission, une conviction, une urgence, c’est comme ça et pas autrement.
    Pour moi ce qui compte c’est l’accomplissement de soi… et les autres ?! Et bien qu’ils s’accomplissent eux-même et nos chemins se croiseront peut-être … Signé Astou-Senseï.

  16. Linda R dit :

    Très chère Beautylicieuse, il y a un petit moment que je ne prend plus le temps de laisser un commentaire par ici !
    Tout d’abord j’admire vraiment ta réussite et le fait que tu donnes tout pour y parvenir.
    Pour ma part je ne suis pas carriériste, je suis quelqu’un qui vit au jour le jour et me laisse porter par mes envies du moment. J’entreprend un tas de choses sans presque jamais les terminer mais c’est simplement moi ! Je suis heureuse comme ça.
    Par contre je me donne à fond dans mon boulot (je suis secrétaire médicale en neurologie) et je prend de plus en plus de responsabilités au sein de l’équipe et du service, je vais même remplacer ma responsable pendant ses vacances.

    Enfin, dans cette société très machisme je trouve génial que des femmes comme toi s’impose avec l’art et la manière !!

  17. Mama6Cn dit :

    Je me reconnais tellement en toi ma belle. Et tout comme toi, j’ai fais fi des critiques et du regard désaprobateur des gens pour mener ma carrière pro là où elle est maintenant. D’ailleurs je n’en ai pas encore fini, j’espère progresser encore et encore dans ce que j’aime.

    Et ne t’inquiète pas pour l’équilibre vie privée/vie pro : il s’ajuste automatiquement selon les moments, les besoins… je l’ai compris à la naissance de mon fils qui est aujourd’hui MA priorité dans la vie, même si j’arrive toujours à travailler aussi bien qu’auparavant (question d’organisation ^^)

  18. Lu.divine.t dit :

    Bonsoir Beautylicieuse,

    J’étais carriériste quand j’étais célibataire ou devrais je dire que j’étais célibataire car j’étais carriériste. ..
    Comme tu le dis dans ton article, la réussite d’une femme fait peur aux hommes. Certains me disaient qu’ils se sentiraient inutiles dans une relation avec moi, qu’ils ne pouvaient rien m’apporter, que je leur donnais l’impression d’avoir un coeur de pierre. .. bref, j’ai tout entendu… petite parenthèse, je travaille dans un milieu d’hommes, ça n’arrangeait rien!lol
    Jusqu’au jour où j’ai rencontré celui qui me comprenait et me correspondait. Il me soutient et m’encourage… Depuis 4 mois, nous avons un magnifique petit garçon. J’ai adoré profiter de lui durant mon congé maternité. J’ai repris le travail il y a 2 semaines et je me sens bien.
    C’est donc la preuve que concilier vie pro et perso c’est possible, tout est une question d’organisation.
    Je suis heureuse et épanouie dans mes “2 vies”!????