Les dérives de la médecine esthétique

 

Parlons, des dégâts en médecine esthétique car même si je vous parle souvent des incroyables choses qu’on peut faire aujourd’hui dans ce domaine, cela peut vite prendre une tournure dramatique.

Et Instagram est devenu un acteur de ce fleau : faux médecins, auto-injecteurs, esthéticiennes, infirmières qui s’autoproclament injecteurs… Un marché noir parallèle, illégal et dangereux avec des injections à bas prix proposées par des non-professionnels de la santé et imposteurs.

Alors oui, l’image et l’estime de soi ont été mises à l’épreuve durant le (re) confinement : perte de contrôle, confrontation aux miroirs, aux caméras d’écran… et j’en passe. Et confinement ou pas, on vit dans un monde où l’apparence compte, voire prime dans certains cas… mais jusque là rien de nouveau. Toutefois, les réseaux sociaux ont créé, un nouveau graal beauté, celui de la “beauté filtrée” (vive les filtres, ils disent !) qui a remplacé peu à peu la “beauté naturelle”.

 

LES DÉRIVES DE LA MÉDECINE ESTHÉTIQUE

 

CES EXPERTES AUTO-PROCLAMÉES

Avec les réseaux sociaux et notamment Instagram, il y a un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur : les Fake Injectors aka les faux injecteurs.Car oui, figurez-vous que désormais des coiffeuses, des esthéticiennes, des manucures proposent carrément de vous injecter et pas des moindres – injection des cernes qui est une technique ultra compliquée et même pas maîtrisée de tous les médecins, injection dans les fesses, aux lèvres… Autre phénomène, quelques infirmières injectent à domicile (En france, c’est totalement interdit. Une infirmière, elle n’est pas habilitée à injecter).

Ces expertes auto-proclamées deviennent légion sur les réseaux sociaux, devenus leurs canaux de communications principaux. Quoi de mieux pour amadouer une patientèle naive – notamment les millenials – que des faux avant-après très avantageux, des prix incroyablement alléchants (inutile de vous dire que les seringues qu’elles utilisent pour injecter ne contiennent pas de l’acide hyaluronique)…

 

L’AUTO-INJECTION

Autre délire, autre souci, parlons d’auto-injection ! Certaines femmes décident de s’injecter elle-même, oui oui vous avez bien lu. Et comme si ce n’était pas assez compliqué comme ça, elles font des tutos sur Youtube – parfois vus des dizaines voire centaines de milliers de fois – pour “aider” les gens à reproduire le même geste afin de pouvoir s’auto-injecter à la maison. D’autres échangent leurs expériences sur les forums, en message privé sur les réseaux sociaux…

Ce phénomène arrive de plus en plus en France (je vous laisse checker sur Youtube). Ce n’est pas si nouveau aux Etats-Unis, mais cela m’horrifie de voir l’ampleur que cela prend en France. Certain.e.s vont jusqu’à s’auto-injecter avec du silicone acheté chez Leroy Merlin (véridique !).

 

 

LES DANGERS DE CES DÉRIVES

 

LES RISQUES ENCOURUS

  • Le manque d’expertise de la personne qui injecte.
  • Le risque de se faire injecter du silicone, de l’huile de paraffine, de l’hydroxyapatite de calcium…
  • Aucune procédure de sécurité et zéro technicité.
  • En cas de problème, il n’y a pas de recours ou prise en charge car forcément la personne qui vous a injecté ne va pas reconnaitre que c’est une usurpatrice.

“Seul un médecin ou chirurgien-dentiste formé, est habilité à injecter et à gérer les complications.”

Stéphane Lafond-Berbon, Responsable Marketing Galderma

LES COMPLICATIONS

Se faire injecter par ces imposteurs ou soi-même, c’est prendre 100% de risques avec autant de chances de complications et des conséquences souvent dramatiques et dans le pire des cas irréversibles.

  • Allergies
  • Infections
  • Granulomes
  • Necrose
  • Cécité
  • Etc.

Quelques exemples de complications et croyez-moi, ce n’est pas le pire

 

COMMENT ÉVITER TOUTES CES DÉRIVES ?

Tout d’abord, sachez que le risque zero n’existe pas, ni en esthétique, ni ailleurs. Toutefois, on peut se protéger au maximum surtout quand on sait que les millenials sont les premières victimes de ces dérives. Voici quelques pistes :

  • Sachez que seul un MEDECIN RÉFÉRANT (ou un chirurgien dentiste dans la zone péribuccale) est habilité à injecter.
  • Se faire injecter des produits connus et reconnus (Galderma…).
  • Veiller à repartir avec son carnet de beauté dans laquelle l’identification du produit a été apposée après chaque traitement.
  • Se méfier des bas prix, c’est votre visage / votre corps…et cette économie vous coûtera beaucoup trop chere au final.
  • S’informer afin de minimiser les risques.

D’ailleurs Galderma, leader mondial sur le marché de l’esthétique médical, lance une campagne de sensibilisation sur Instagram sous le #injectionmedicale que je vous invite à checker. Vous pouvez aussi suivre leur compte @galdermafr_esthetique

 

Alors qu’en pensez-vous ? Flippant non ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Discutons ensemble  ↓

Laisser un commentaire

25 réponses

  1. Il est clair que ce phénomène fait froid dans le dos ! Il y environ une dizaine d’années, ça avait commencé avec les salons de blanchiment dentaire… Des personnes sans autorisation à pratiquer « médicalement » qui proposaient des blanchiments miraculeux et à prix cassés.
    Ensuite quand les RS ont pris de plus en plus d’ampleur et que les influenceurs à deux balles sont devenus des panneaux publicitaires, c’est devenu la catastrophe. Promotion de méthode pour augmenter le volume des fesses, augmenter les lèvres, crème pour « prendre des formes »… Bref ça fait vraiment peur tout ça !
    Je trouve qu’il fait vraiment sensibiliser les plus jeunes sur le danger de ces pratiques !
    La beauté parfaite n’existe pas 🥰

    Merci pour cet article qui tombe vraiment à pic je trouve.

  2. Avec les RS on ne peut que comprendre que les jeunes veulent de plus en plus passer par la case médecine esthétique. Et forcément comme pour tout ils veulent le moins cher possible.
    Je pense que ça vient du fait que tout ce qui est chirurgie et cie est tellement tabou que les gens ne sont pas assez informés et ne prennent pas conscience des risques. Heureusement qu’il existe des personnes comme toi prennent le temps d’expliquer tout ça.

  3. C’est vraiment flippant!!! J’ai eu des tâches sur les joues on m’a proposé des peeling de la lumière pulsée en institut je n’ai jamais accepté je préfère toujours voir mon dermatologue qui m’a même déconseillé le peeling car si il est mal fait les effets peuvent être irréversibles donc je ne prends aucun risque quand il s’agit de ma peau pareil pour mon corps je préfère aller chez un médecin c’est sûr

  4. bonjour, votre article décrit un phénomène très présent mais il manque quelque chose à votre analyse . Pourquoi pointer le doigt sur les femmes ? Il faut se demander pourquoi les femmes de tous ages sont pretes à risquer ? la medecine esthètique est réservée à une élite vu les prix pratiqués vous ne trouvez pas cela choquant meme scandaleux qu’un produit que vous pouvez trouver sur le net à 60 euros (marque top reconnue) soit injectéè à 450 euros par un médecin , voilà ou est le problème – le business est tellement énorme qu’il faut en profiter un max ! donc ce phénomène continuera à s’amplifier – votre lectrice qui ne fait pas usage de médecine estétique je vous souhaite une bonne journée

    1. C’est factuel ! Non une coiffeuse, une infirmière, une esthéticienne n’a pas le droit d’injecter. Vous imaginez les risques ? Etre médecin esthétique n’est pas un loisir, mais belle et bien un métier qui nécessite plusieurs années d’études et de pratique. Des injections à 60€ trouvées sur le net, voilà le problème que je pointe du doigt justement. On achète pas des injections sur Internet…et sous aucun prétexte. Mon article a pour but d’informer et de prévenir les risques, après si telle ou telle a envie de s’injecter du silicone ou même du ciment, chacun fait bien ce qu’il veut de son visage/corps 🙂 Bonne journée

      1. Bonjour,

        Je suis nouvelle sur ce blog que je trouve très intéressant.

        Je me permets de réagir à votre réponse.
        Je ne vois pas en quoi cela est scandaleux pour un.e infirmier.e de faire des injections. Ils sont formés aux soins médicaux après tout en école de médecine dit IFSI. J’ai même envie de dire que je préférerais être « injectée » par ce professionnel plutôt que par un médecin non chirurgien esthétique de type dermatologue, généraliste, etc. Le corps infirmier est beaucoup plutôt expérimenté dans les soins que ces médecins. Si l’infirmier.e a fait une formation complémentaire en injection de ces produits – si tant est que cela existe – pourquoi pas! Il ne faut pas non plus minimiser leurs compétences. C’est trop réducteur. C’est parfois voire souvent les infirmier.e.s qui décèlent ou évitent certaines erreurs de diagnostic et/ou de médications (posologie) des médecins à l’hôpital car plus proches des patients et réalisant d’avantages de soins donc de cas cliniques! C’est aussi une réalité dont il faut avoir conscience!

        Je précise que je ne fais aucune apologie de quoi que ce soit et ne dis pas que les médecins n’ont pas de compétences. Je ne suis ni infirmière ni médecin. Cela étant les choses doivent être clarifiées.

        Bonne journée 😀

  5. Wow!!! C’est dingue quand même… et ce qui me fait peur, c’est qu’avec les tutoriels YT ou autres il y a pleins de jeunes de 15 ans qui vont vouloir essayer, et mettre en péril leur santé… je n’ai rien contre la médecine esthétique ou chirurgie, (je pense en faire usage plus tard) mais s’il faut faire des années d’études pour pratiquer , ça n’est pas pour rien.

  6. Trop flippant! J’ai mal juste en regardant les photos! Je me suis fait injectée de l’acide hyaluronique dans les lèvres il y a deux ans mais juste pour les réhydrater. Le dermatologue qui me l’a fait m’avait donné les références du produit injecté (c’était un numéro). Ça ne me viendrait même pas à l’esprit d’aller voir ailleurs que chez un vrai médecin. Super article qui sensibilise les dérives de la médecine esthétique. Bravo!

  7. C est effarant. J avoue que je n imaginais pas qu autant de personnes pouvaient avoir recours à de tels procédés (auto injection) et jouer avec leur santé . Ca fait vraiment peur.

  8. Hello! Il est vrai que la médecine esthétique a un coût mais comme tu l’as dit, c’est notre visage, notre corps, il ne faut pas faire n’importe quoi…D’autant plus lorsque l’on voit les conséquences qu’une intervention ratée peut avoir.
    Personnelement, je préfère économiser plus longtemps et être avoir un résultat qui me plaise que d’aller chez le premier venu et me retrouver avec une infection ou autre.

  9. Autoinjection ? Au secours !
    J’ai du mal à comprendre pourquoi les jeunes femmes souvent ravissantes d’Instagram s’injectent des produits dans les lèvres. Elles ont l’air d’extraterrestres ensuite.

Mes recommandations
solution pour les cernes

J’ai effacé mes cernes grâce aux injections d’acide hyaluronique

Ayant un cerne creux de nature et ayant tout testé en matière de cosmétiques, j’ai décidé il y a quelques années de me tourner vers les injections d’acide hyaluronique pour combler mes cernes. Mon seul regret ? Ne pas l’avoir fait plus tôt car ça change la vie !

bella hadid maquillage

Ça veut dire quoi “être belle” aujourd’hui ?

Que signifie être belle aujourd’hui ? Pourquoi certains visages sont si attrayants ? Qu’est qu’un visage parfait ? Un médecin esthétique a répondu à toutes ces questions…

Défiler vers le haut