Je suis obsédée par ma beauté (par Faty)

Salut les filles, la rubrique “confessions intimes” revient après un long mois d’absence. Aujourd’hui je vous laisse entre les lignes de Faty qui nous montre que parfois “trop vouloir en faire” peut devenir carrément “obsessionnel”. Nul n’est parfait donc chercher à atteindre la perfection c’est chercher à atteindre l’impossible.

Bonjour à toutes, j’adore ce blog que je lis depuis quelques mois. J’ai décidé de raconter mon histoire et qui sait peut être aurais je des réponses. Je m’appelle Faty, j’ai 26 ans et je travaille comme modèle photo. Je suis ce qu’on appelle une fille obsédée par la beauté, ça en fait rire certains, d’autres trouvent ça prétentieux et d’autres s’en contrebalancent tout simplement. Je pense que ça remonte à mon adolescence, à l’âge de 14 ans je pesais 86kilos pour 1m68 donc autant le dire j’étais très ronde et je me sentais vraiment très mal dans ma peau. J’étais la copine des garçons, toujours à aller parler à la fille dont ils étaient amoureux en secret mais pour moi jamais de copain. Je pense qu’à la fin j’ai fini par être un garçon de plus dans leur groupe.

Quand je suis rentrée au lycée, en seconde j’ai décidé de prendre une revanche sur la vie et en deux ans, vers la fin de ma première j’avais perdu 31 kilos avec un régime vraiment musclé mais sur lequel j’avais misé toute ma vie future. Je faisais desormais 55 kilos pour 1M74 environ. Autant dire que la donne avait vraiment changé, tous les mecs voulaient sortir avec moi, les filles voulaient être mes amies et même certains profs avaient carrément changé leur comportement vis a vis de moi quand je compare avec la seconde car c’est la même classe que j’ai gardé jusqu’en terminale. Mon année de terminale a été la meilleure de toute ma scolarité, ma revanche sur la vie, j’étais désirée par tous et toutes aussi. Je profitais tellement que je n’ai pas voulu de petit ami fixe, j’en avais un que je jetais au bout de deux semaines pour changer et parfois carrément deux en même temps.

La terminale s’est finie, mon bac S en poche me voici à la fac et là c’est un tout autre univers. Y’a des filles aussi belles et minces que moi voire bien plus, je ne me sentais plus unique. J’étais redevenue la “grosse” intérieurement. On me regarde sans me regarder et ça je l’ai pas supporté. Je pensais de plus en plus à me faire refaire les seins, jy pensais continuellement, tous les soirs c’étaient des recherches via le net….

Un jour je prends rv chez un chrirurgien puis un autre et enfin chez un dernier qui me convaincra, car j’avais confiance en lui et il était de très bon conseils. Quand j’ai perdu mes kilos j’en ai perdu toute ma poitrine je suis passé d’un 95D tombant à un 85b plat et horrible. Le medecin m’a conseillé un 85C (un grand C) repulpé, haut la poitrine et deux mois plus tard me voici avec une poitrine toute neuve, magnifique comme on peut le voir chez les stars américaines. Je me sentais à nouveau bien mais ça n’a duré que quelques temps.

Un jour en farfouillant sur le net, je vois une annonce où l’on cherche des filles de ma taille et de mon poids pour des photos. Je vais au casting sans aucune prétention mais par une chance incroyable j’ai été retenue et ma carrière de modèle a commencé ce jour là. Je me sentais revivre à nouveau, l’année suivante j’ai décidé d’arrêter mes études de medecine car je gagnais dejà très bien ma vie et surtout j’étais dans un élèment qui me convenait car être le centre d’attention sans pour autant le demander car je suis quelqu’un de très timide, c’était le paradis sur terre. Les mois passérent, je me sentais toujours aussi bien dans mon métier et un jour un directeur de casting me lance une phrase qui changera tout ” Tu es très belle, le visage quasi parfait, si seulement tu avais pas ce nez…” et à ce moment c’est comme le monde qui s’écroule. Je voyais moi aussi ce défaut, tellement apparent mais comment je n’ai pas pu le voir. 6 mois plus tard, ce même chirurgien qui m’avait refait les seins, rafistolait mon nez et comme la 1ere fois j’ai été très heureuse du résultat. Tout de même mon chirurgien a relévé un détail en me disant qu’il voulait pas que je sois l’une de ces filles qui est super accro à la chirurgie et qui trouvait toujours le moyen de se trouver des défauts car la femme parfaite n’existe pas.

Aujourd’hui je suis obsédée par ma beauté et mon physique car je me trouve toujours banale, je suis toujours aussi timide et je me sens comme si j’avais toujours mes 86 kilos. Je pèse maintenant 50 kilos, j’ai fais des injections pour rebondir mes fesses qui ne l’était pas assez à mon gout, je me fais deux peelings par an pour avoir une peau parfaite même si ça l’est jamais.Je fais du sport en salle deux fois par semaine durant 2h30 et surtout je suis une accro du shopping makeup, je pense avoir dejà acheté tous ce que beautylicieuse trouvait bien à travers ces reviews dans ce blog.
Quand je lis un article avec des astuces beauté, je suis toute émerveillée car je me dis que celà m’ameliorera. Mon entourage ne comprends plus cette obsession car pour eux c’est devenue trop, ma mère a peur que je sombre mais je sais que j’ai besoin d’une aide exterieure. Ma résolution pour 2011, c’est de consulter un psy pour m’aider à comprendre ma personne et pourquoi cette obsession. Si vous aussi vous pouvez m’aider, je suis vraiment à votre écoute, j’adore ce blog et je sais que les filles y sont de très bon conseils.

Je vous souhaite à toutes une excellente semaine, gros bisous. Faty !!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Discutons ensemble  ↓

Laisser un commentaire

23 réponses

  1. Coucou Faty !
    Ton "cas" me fait penser à un reportage que j'avais vu, sur une femme qui avait elle aussi perdu beaucoup de kilos mais qui allait faire son shopping comme si elle avait encore 30 kilos en plus (et donc elle prenait des trucs trop grands pour elle, qui ne la mettait pas en valeur).
    Sans être psy, je pense qu'à force de focaliser ton mal-être sur tes kilos en trop, lorsque tu as pris ta revanche sur la vie, en exercant un contrôle total sur ton poids et que tu as vu que ta vie changeait à ce point, que d'un coup tu devenais unique et désirée… tu t'es mis en tête que tu pourrais faire ainsi à l'avenir, que pour devenir unique, il te suffisait d'être le mieux physiquement, en contrôlant tout pour que tu sois "au mieux".
    Je comprends ton besoin de te sentir unique… et je sais que ce n'est pas facile de contrôler tout ça… mais parfois il faut apprendre à lâcher prise. Peut-être qu'à force de vouloir lisser à tout prix ton apparence, tu perds de ton coté "unique" à chaque fois. Parce que tu ne cherches pas à cultiver ta différence, tu cherches à ressembler à l'image de la fille parfaite que les autres ont, mais c'est impossible car tout le monde est différent ! Le physique ça compte, mais y'a pas que ça, il y a aussi la personnalité, si ça ne suit pas, c'est peine perdue.
    Bon courage 😉

  2. Eh bien faty, je te comprend très bien.. je en suis pas allée jusqu'a la chirurgie, mais je pense que si j'avais eu la famille et l'argent pour j'aurai changé énormmément de choses… je me trouve très quelconque, pas top quoi, pas thon non plus, mais "banale" comme tu dis 🙂
    je te souhaite de trouver la paix, parce que ça bouffe vraiment ce genre de choses…
    Bizoooos

  3. Faty ton témoignage m'émeut vraiment, je te comprends d'autant plus que je suis passée par l'anorexie et la boulimie car j'avais du poids en trop et cette obsession de le perdre m'a fait tombé dans un cercle vicieux. Je sais ce que ça fait de vouloir être la plus belle, la plus parfaite mais crois c'est peine perdu car comme beautylicieuse l'a dit c'est tout simplement impossible.
    Tu as raison de demander de l'aide et j'espere qu'a travers ton témoignage et npos réponses qui je l'espere seront nombreuses afin de t'aider et de soulager. Du courage ma beauté

  4. Wow! J'ignore quoi dire, 50kg pour moi c'est déjà trop ''mince'' je fais 55kg et je demande qu'à grossir pour un 60-65kg! Tu sais je ne t'ai pas vu mais je suis certaine que tu es jolie comme tu es. Je n'ai pas de conseille à te donner honnêtement mais veut, veut pas on va tous se trouver des défauts si c'est pas le nez, c'est les épaules si c'est pas les épaules c'est les oreilles et ainsi de suite. Accepte-toi comme tu es je crois que tu l'as déjà entendu mille fois. Mais c'est vraiment ça. Sinon niveau psyco je peux rien dire, je ne suis pas experte dans la matière. 🙂

    L.xx

  5. C'est une très bonne initiative d'aller voir un psychologue, je pense que ça t'aidera à vraiment comprendre ton problème ( origines, enjeux, conséquences … ) et à apprendre à "redresser" ce qui pose problème dans ta vie et qui fait que tu as cette obsession de la beauté.
    Courage, avec de la volonté et de l'aide on surmonte tous les problèmes, même si parfois il faut du temps 😉

  6. Les dictactes de la beauté en ont fait sombrer combien comme toi! Aujourd'hui on ne juge les gens que par leur apparence physique, c'ets dégradant et humiliant. Je pense que ton problème est d'autant plus accentué que tu travailles dans ce milieu là, il aurait peut etre été préférable que tu te diriges dans une autre carrière où justement la beauté n'était pas un critère de sélection. Tu aurais probablement été plus heureuse car on t'aurait apprécié a ta juste valeur avec tes qualités mais également tes défauts.
    C'est bien triste ton histoire et je pense que c'est une sage décision que de vouloir consulter.
    Hélas je pense que tu n'es pas un cas isolé.
    Je te souhaite beaucoup de courage dans ta démarche en espérant que tu retrouves le chemin du bonheur à travers le regard des gens qui t'aiment vraiment!

  7. Je trouve ton récit édifiant. Tu sembles être quelqu'un d'équilibré mais oui comme souvent dans notre société qui prône une image "parfaite" relayée par les magazines et les médias, ces clichés font que beaucoup de femmes souffrent car elle pensent qu'elles doivent rentrer dans ce moule afin de se sentir mieux. Tu es la preuve vivante que l'on a beau en faire beaucoup pour atteindre la "perfection" si dans le mental on ne sent pas bien, on souffre. Tu as perdu du poids, tu prends soin de toi mais "inside" tu ne te vois toujours pas assez bien. Je pense que oui il serait judicieux que tu vois un psy afin qu'il te donne les bons outils pour que tu te sentes mieux. Je te le souhaite et bon courage Faty.

  8. on a vite fait de tomber ds un cercle vicieux dans ce milieu surtout dès qu'on commence la chirurgie esthétique, comme tu l'as dit la perfection n'existe pas, bon courage pour la suite et je pense que cette idée de te faire aider par un psy serait vraiment bien, tu risque de mettre ta santé en péril en plus avec cette obsession et ça serait vraiment dommage

  9. COucou Fany,
    Jour après jour j'apprends à m'accepter tel que je suis, avec 2 ou 3 kilos en trop.. avec 1 ou 2 boutons par ci par là,… mais plus le temps passe et plus je me dis que toutes les filles sont comme moi, on sera toujours quoi qu'il arrive, obnubilées par ces petits défauts. Comme tu le dis, personne n'est parfait !Et ça, je m'efforce à me le répéter les jours où ça va moins bien.. Et ça me remonte le moral !!!

    J'espère que tu t'accepteras tel que tu es… 🙂

    Bisous

  10. Coucou tout le monde
    Je profite de ma pause déjeuner pour venir vous faire un petit coucou et surtout vous remercier du fond du coeur de me soutenir et de ne pas me juger. Elise tu as à peu pres vécu la même chose donc je crois que tu sais le desarroi que c'est tous les jours.
    Comme vous avez confirmé les filles, je vais effectivement consulter un psy mais en même temps consulter un psy signifie pour moi que je ne vais vraiment pas bien et j'ai peur de depasser cette barrière du "va bien, va pas bien", je sais pas si vous comprenez ce que je veux dire.
    Plus haut, une me disait que peut être tout à voir avec le milieu dans lequel je bosse, j'étais deja comme ça avant d'y entrer mais je pense que ce milieu a démultiplié le tout, cette addiction et cette envie d'être toujours belle.
    Des défauts je m'en trouve une tonne, je ne sais pas si c'est dans la tête ou tout simplement qu'ils sont là et que je ne les supporte pas. Tous ceci pour vous dire un grand MERCI à toutes pour vos encouragements et surtout vos conseils. Sans vous en rendre compte, vous avez commencé ma therapie et je vous en remercie mille fois d'avoir pris le temps de me lire mais aussi de me repondre.
    Merci encore

  11. Bonjour faty, je pense que c'est principalement à l'époque que tu avai besoin d'un psy, le fait de perdre tes kilos n'a été qu'une illusion temporaire mais à l'intérieur, toujours le même malaise. Toutefois, vu ta détermination, mais surtout, vu que tu as conscience de to problème, je pense qu'en consultant un psy, tu arriveras à te sortir de cette spirale vicieuse! bon courage mais je suis sûre que tu n'en manques pas 😉
    Ps: beautylicieuse, j'ai reçu mon lot idc skincare, avec un joli mot de la marque pour me souhaiter la bonne année!!! Merci beaucoup!!! 😉

  12. Faty, je pense que les filles t'ont dejà tout dit. Je ne rajouterai pas grand chose si ce n'est de t'accrocher au maximum et surtout que tu saches la perfection n'existe pas donc cherche pas à atteindre l'impossible.
    Prends soin de toi et surtout accroche toi à ta résolution.
    bisous ma belle et du courage encore, je te remercie de ton témoignage.

  13. Merci Beautlicieuse, tu as parfaitement raison et je te promets que j'irai voir un psy. Je pense prendre un premier rv pour la semaine prochaine ou le plus vite possible. Je te remercie encore pour ton soutien. Gros bisous à toutes et merci à toutes.

  14. Aw… j'ai eu ce problème, sauf que ce n'était pas avec le poids, mais avec l'acné. J'étais un laideron au collège, ma mère, pour me consoler, me disais que j'étais juste "comme un tableau de grand maitre pas encore finis", qu'il fallait attendre… Mon traitement anti acnéique a débuté pendant les grandes vacances qui séparaient le collège du lycée, j'étais déja un peu plus présentable arrivée en seconde, surtout qu'on m'avait enlevé mon appareil dentaire un peu avant.
    Mais on ne pouvait toujours pas dire que j'étais franchement plaisante à regarder.
    En premiere j'ai commencé à changer et j'ai pris plus d'assurance, en terminale j'étais considérée comme une très jolie fille et par la suite, beaucoup de garçons on commencé à me tourner autour. Pourtant, dans ma tete et même apres une licence et un premier boulot, je suis toujours un laideron. Je sais que si j'avais les moyens, dans l'immédiat, de me faire refaire, je le ferai, comme toi ! et que je n'en aurais jamais assez.
    J'ai du mal a regarder les gens en face maintenant, je fais de l'acné excoriée car la moindre ombre de point noir me fait paniquer, mais heureusement je suis avec un jeune homme formidable qui me soutient et qui me trouve belle tout le temps, qui me pousse à candidater dans des agences de mannequinat, qui dit que je suis la plus jolie copine qu'il ai jamais eu, même si je ne le crois pas dans l'absolu, savoir que lui me voit comme telle me rassure et vaut toutes les thérapies que j'ai pu faire.
    Après, faut trouver LE mister qui saura te redonner confiance en toi. Courage, ce n'est pas évident, surtout lorsqu'on se confronte à d'autres "modeles photo" avec lesquels on ne peut jamais s'empecher de se comparer…

  15. Salut les filles et Faty,

    Waah ton témoignage, presque je me vois à travers toi, toujours à vouloir être mieux, plus jolie; sauf que je pense être plutôt quelqu'un de super narcissique parce que j'ai confiance en moi.. (D'ailleurs, j'espère ne jamais dépasser les limites)
    Tu m'as l'air de beaucoup douter de toi et de souvent te remettre en question.
    Tu ne devrais pas, tu dois être magnifique, faut juste faire un travail sur soi et prendre doucement confiance et ensuite tout viendra tout seul, et ainsi tu t'aimeras, et tout les jours un peu plus 🙂
    J'espère que depuis le témoignage tu te sens mieux et plus confiante, je suis de tout coeur avec toi !

    Sinon, je déteste la bosse sur mon nez, car il a été cassé étant plus jeune, et j'aimerais pouvoir la "limer" ^^
    Je me demande à combien ça revient ce genre d'intervention, et depuis le temps que j'y pense, j'ai vraiment peur de tomber sur un mauvais chirurgien..

    Si j'avais la possibilité d'en parler avec Faty, ça serait sympa, alors si tu passe encore par ici, et que t'as envi de discuter avec moi, voici mon adresse:

    Elek57@hotmail.fr

    Merci, bisous !

  16. Bonjour ¨Faty¨

    Bonne initiative, je t'y encourage aussi. La pression est énorme dans le milieu ou tu es et c'est vrai que cela n'arrange probablement pas trop les choses. Ce n'est normalement pas un milieu pour le long terme non plus et la plupart, sinon toutes ces jeunes femmes doivent songer à une solution de rechange pour la suite quand elles auront dépassé l'age de ce milieu qui arrive habituellement très vite. Je crois que c'est mieux d'y penser un peu que d'avoir le choc à se demander d'un seul coup le moment venu. La médecine ne me parait pas mal. L'attention que tu recevrait de la part de tes patients serait plus dirigée vers l'intérieur le plus souvent. Mais ça arrive parfois les patients qui tombent amoureux et veulent donner des fleurs 😉 J'ai entendu que certaines ont déjà trouvé leur mari de cette façon. Il ne faut pas sortir avec trop de patients par contre parce que là on peut avoir un problème déontologique et éthique grave. Je suis certaine que tu trouvera des réponses à plusieurs de tes questions et que tout ira bien pour toi. Ton esprit est déjà ouvert à plusieurs bonnes questions et c'est déjà un très bon point de départ.

  17. Salut Faty,
    J'ai 18 ans et j'ai ce même problème, mon apparence est une véritable obsession.
    On me dit souvent que je suis magnifique, je plais même à certains hommmes mais rien ni fait j'use de n'importe quel statagème pour changer, pour m'améliorer:
    J'ai essayer les lentilles de couleurs, les cheveux brun, blond, long ou court, les UV, le sport à outrance et j'en passe.
    Mais rien ni fait je bave sur des filles parfaites, aux visage et aux corps de rêve. Je m'imagine toujours 'en mieux', je ne vois pas la personne que je suis, mais toujours celle que je pourrais être.
    Pour l'anecdote j'ai dépensé recement plus de 300 euros chez l'estheticienne alors que je n'en ai pas forcement les moyens quand mon mec m'a dit : 'Mais tu es sérieuse ? C'est quoi ton but ? Tu veux devenir une Paris Hilton ou quoi'
    Cette phrase à été pour moi un déclic et m'a permise de me rendre compte que ma passion pour l'apparence n'était en fait pas une passion mais une obsession.
    Impossible de m'accepter tels que je suis, je me compare sans cesse, pleure quand je vois une fille mieux que moi tant je complexe. ..
    Par le passé j'étais un peu comme toi, la fille ronde dont personne ne voulait, un jour un mec m'a même di : 'tu es mignonne mais trop grosse pour que l'on sorte ensemble'
    Bref tout ça pour te dire que j'ai moi aussi décidé de consulter car ce problème est mentale, et je sais à quel point il peut nuire au bonheur.
    Avec toute ma compasion faty, en te souhaitant du courage

  18. bonjour faty ton témoignage date mais je vais quand même te donner mon avis. je pense que tu as très mal vécue ton poids et que les gens et surtout les garcons ne te regardaient pas.. tu veux tout miser sur le physique car tu penses que c'est le seul remède qui changera le regard des autres sur toi mais non.. le physique ne fait qu 'y contribué mais ca ne suffit pas. tu dois travailler ta confiance en soi… en somme est ce important ce que les gens pensent de toi??? est ce important qu'ils te regardent??? c'est sur que c'est plaisant mais c'st pas cela qui va t'aidé à exister…je te connais pas je t'ai jamais vue mais je pense que tu es assez jolie. tu as des atouts tu es grande fine.. dans la vie on peut pas tout avoir.. peut être que quand tu étais jeune tu n'a pas eu assez de compliments de tes parents,?? tes amies??? ta t'on souvent mise de coté???

Mes recommandations
Défiler vers le haut