{Billet Guest} – Pervers narcissique, il m’a détruite

pervers narcissique

Petit bout de femme d’une vingtaine d’année, je me cache derrière le pseudo “Kimbé”. Ces quelques lettres signifient en créole “s’accrocher, tenir bon”. Ce mot est pour moi positif, réconfortant et encourageant. Il est important de toujours garder espoir et de ne pas baisser les bras. Lisez mon histoire et vous comprendrez !

” Rien de si aimable qu’un homme séduisant, mais rien de plus odieux qu’un séducteur “. On parle de plus en plus des pervers narcissiques. Ces derniers font l’objet de revue de presse, de livres, de films ou encore d’émission de TV. Il ne s’agit pas d’un phénomène de mode mais d’un véritable fléau. A tel point que des associations se battent pour que les pervers narcissiques soient reconnus par la justice. Souvent dépeint comme étant un homme, le pervers narcissique peut aussi être une femme.

Derrière un mari, une épouse, un collègue de travail, une amie et même un membre de la famille, peut se cacher un pervers narcissique. Ce vampire ” moderne ” est bien plus qu’une personne qu’on regrette d’avoir connu. Il est bien plus qu’un mauvais parent ou un ex goujat. Il est destructeur. Beaucoup, dont moi-même, n’ont pas vu venir le prédateur, n’ont pas réalisé tout de suite qu’elles creusaient leur propre tombe. Les dégâts sont irréversibles psychologiquement et parfois physiquement. J’espère que cet article pourra aider certain(e)s lecteurs/lectrices et qu’ils chercheront aussitôt à s’en sortir.

Le pervers narcissique est une personne très charmante voire charismatique. Il brille. Socialement, il est très bien intégré. Il a un bon cercle d’amis par lesquels il est très bien vu. Généralement, il est ambitieux et a un certain statut social acquis ou à en devenir. Au pire, il s’approprie vos passions, vos projets ou votre statut social. Mais ça, ça vient plus tard. ?PN est donc très bel homme, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il est très soucieux de l’image qu’il renvoie. ?Dans le cas d’une relation sentimentale, PN vous fera croire qu’il est cet homme différent des autres, qu’il est bien plus que n’importe quel homme déjà rencontré. Ses mots savants, ses belles paroles, son jeu de séduction vous convaincront. Plus tard, vous comprendrez qu’il est maître en l’art du faux semblant.

?Vous deviendrez un peu plus intimes jusqu’à ce que vous officialisiez – ou non. Pendant cette période, il vous aura gâté en compliments et petites attentions. Il aura su vous écouter, se montrer de bons conseils, attentif et mature. De plus, il a l’air d’avoir tant d’expérience que vous vous laissez aller aux confidences, en pensant qu’il ne les retournera pas contre vous. PN est un fin observateur. Très intelligent, il étudie votre personnalité, vos failles, et ne se gêne pas pour vous montrer qu’il en sait des choses sur vous. Au début, c’est flatteur. Vous pensez que vous êtes comprises.

?Lui aussi, il va vous faire une confidence. Bizarrement, la plupart de ses ex sont folles. Lui, le pauvre, il a tout fait pour que ses relations passées fonctionnent. Mais elles, elles n’ont jamais su être à la hauteur. C’était des hystériques, des menteuses, des instables. Bref, elles ont tout foutu en l’air. Malgré le portrait peu flatteur qu’il dresse de ses ex, elles ne sont jamais très loin. Parfois, elles ne sont même pas encore tout à fait des ex. Il vous dira qu’il s’efforce d’avoir de bons termes avec les personnes qu’il a côtoyées. Puis il s’empressera d’ajouter : ” généralement, on m’aime. On n’arrive pas à me lâcher. C’est comme ça. “.

Par contre, l’être humain, dans sa globalité, le laisse dubitatif. PN prétend ne pas trouver sa place. Non pas qu’il soit mal à l’aise. Au contraire. Il est trop bien pour la masse populaire. D’ailleurs, PN se targue d’avoir vécu des expériences incroyables. Le ” mien ” adore qu’on lui demande ce qui lui est arrivé à sa main gauche. Celle-ci a été défigurée par un vilain gang dans ce pays, dont il est originaire, réputé dangereux. Monsieur était seul contre trois méchants. Il a voulu se défendre ” parce que tu comprends, j’ai une forte personnalité. Je suis prêt à tout pour sauver ma peau. “. D’un geste héroïque, il a contré le coup d’un des assaillants et s’est ensuite rendu compte, qu’il saignait. C’est alors que sa main a été tranchée et qu’il s’est rendu seul à l’hôpital, la main en sang, en pleine nuit. Oui, PN est un héros. On l’admire souvent au début.

Sans transition, PN tombe le masque. Dans mon cas de figure, il me reprochait de ne pas lui représenter de challenge. Je n’étais pas assez ambitieuse. Je n’étais pas lui. Du haut de ses 27 ans, il aurait souhaité que je construise la même chose que lui alors que je n’avais que 19 ans. Mais avec PN, tout ce qu’il dit est vrai. Je me suis vite sentie honteuse de ce que j’étais. J’avais honte d’avoir mon visage quand il me trompait ouvertement. J’avais honte des études que je faisais quand il glorifiait ses collègues (féminines) en école de commerce. Je l’ai cru quand il m’a dit que je ne méritais même pas de la merde. Je l’ai cru quand il m’a dit que je n’étais pas appréciable. J’ai lavé cette chemise avec laquelle il m’avait tapé, pour la première et dernière fois, Dieu merci. Et oui, le fond de teint, ça tâche. Sa chemise aurait été propre et je n’aurais pas eu mal si je m’étais tue quand il téléphonait à sa copine sous mes yeux. Oui, notre relation n’était pas encore tout à fait finie, qu’il entamait déjà une autre.? Cette même copine ne se doutait pas qu’elle construisait un château avec PN sur les ruines de ma relation avec celui-ci. Elle ne se doutait pas que le ciment était en réalité fait de mes larmes et de mon sang. Ce qu’elle prenait pour un fabuleux chant de sirène était en fait mes pleurs et cris de détresse.

La relation avec PN vous éloigne de vos proches. Soit parce que PN refuse que vous les fréquentiez, soit parce que vos proches ne vous comprennent plus. Au début, vous êtes prises par ce que vous pensez être l’amour. Alors vous vous consacrez à l’homme de votre vie. C’est une erreur que l’on fait souvent et qui nous isole de nos amies. Puis vient le temps où vous êtes sous l’emprise de cet homme toxique. Vous n’êtes plus que l’ombre de vous-même, vos amies ne vous reconnaissent plus et lâchent l’affaire. C’est donc seul que vous devez avancer. L’isolation et l’emprise sont si fortes que vous ne vous accrochez qu’à PN. Ce héros qui a réponse à tout. Ce héros, qui malgré les coups bas, semble avoir toujours raison. Ce n’est pas lui le salaud. C’est juste vous qui êtes trop bête. Si vous n’étiez pas si bête, tout se passerait bien. Avec PN, c’est vous qui cherchez à souffrir. Lui, il a rien fait et en a marre car vous lui rappelez son ex tout aussi folle que vous. Bizarrement, il tombe toujours sur le même style de fille délurée. 

Il faut savoir que PN n’a aucune empathie. Même s’il a su se montrer à l’écoute au début, c’était pour mieux vous roulez. Car au moment où vous voudriez avoir une discussion honnête et adulte avec lui, il se braquera. Plus vous cherchez à comprendre, plus la communication devient toxique. Donc si vous souhaitez faire part de votre souffrance, oubliez. Au pire, il fera mine d’écouter. Mais il prendra soin de vous rappeler une chose : vous l’avez cherché. Ce manque d’empathie ne se traduit pas seulement par son incompréhension de vos émotions. ?
J’avais 19 ans quand j’ai su que j’attendais un enfant de lui. Il en était ravi. Cela lui permettrait d’avoir un enfant français et réglerait pas mal de problèmes pour son avenir professionnel. Oui, c’est ce pourquoi il était content. Pour faire plus sentimental, il m’a aussi déclaré qu’il espère qu’il ne me ressemble pas. Et bien entendu, vu mon jeune âge, mon statut d’étudiante, ma vie ” bancale “, etc etc, il faudra que le bébé soit envoyé à sa mère. Pas moi, la mère biologique de l’enfant. Mais la maman de PN. ?Aujourd’hui, j’ai 21 ans et il n’y a pas de bout de chou pour gazouiller à mes côtés alors que j’écris ce texte. Pourtant, j’aurais tout fait pour… J’ai 21 ans et deux ans plus tard, PN n’en a rien à faire des dates anniversaires. Les connait-il d’ailleurs ? C’est même insensé de ma part d’attendre ça de lui car lorsque j’ai perdu le bout de chou, PN était avec sa ” copine “. Il savait ce qui m’arrivait. Lorsque je le lui rappelle, il m’accuse de lui faire un chantage affectif. Rien que ça.

Vous l’aurez compris. Le pervers narcissique est manipulateur et sait avec qui il peut se permettre certaines choses ou non. Son comportement m’a beaucoup fait souffrir, que ce soit à cause de ses infidélités ou de son mépris constant. Mais son abandon alors que j’étais enceinte et que je perdais l’enfant, est ce qui m’a le plus anéantie. Pendant plus d’un an, j’ai été constamment à la quête de son repentir. Ca m’a plongé dans une dépression qu’il ignore complétement. Je souffrais de ce qui m’était arrivée, je m’en voulais terriblement. En plus de cela, je vivais mal le fait qu’il m’ignore et se consacre à une fille qui n’a pas le dixième de mon vécu. Je ne comprenais pas comment elle méritait toute son attention alors qu’à l’époque, j’avais vraiment besoin de lui, de sa présence. Je perdais du poids, je n’allais plus en cours, clairement, je sombrais. Il ne s’en rendait pas compte. ?Cette fois ci, l’erreur venait vraiment de moi. Même si cette épreuve aurait dû être vécue à deux, j’aurais dû lâcher l’affaire. Le simple fait qu’il ne soit pas venu à l’hôpital ou aux visites de contrôle prouvait qu’il n’en avait rien à faire. Dès lors qu’il avait changé de visage, j’aurais dû le laisser partir.

Les mois sont passés, on s’était revus quelque fois. J’épargne les moments où il me disait que je ne lui apportais rien de bon, qu’il ne voulait pas entendre parler de moi mais me rappelait dès qu’il avait besoin d’aide. Je ne parlerai pas de cette fois où j’ai déboursé pour qu’il puisse mettre son site Internet à jour alors qu’il a un salaire. Ce site est un de ses bijoux. Il y poste ses poèmes, ses essais, ses réflexions et le fait tourner sur les réseaux sociaux. Ses admirateurs aiment commenter ses publications ou partager le lien de son blog. Bien sûr, il est l’auteur du contenu et le succès n’est pas démérité. Mais faut que vous sachiez que PN est ingrat et s’en fou de vos efforts. Vous aurez beau vous oublier pour lui prouver votre loyauté, il n’en aura rien à faire. Il prend ce qui l’arrange. Le reste, il vous le crache. Par ailleurs, il aime humilier.

Il a fini par quitter ma ville pour un autre pays. De temps en temps, il refaisait surface. Le pervers narcissique est comparable à un compte-goutte. Il ne donne qu’un tout petit peu de temps en temps. Juste histoire de vous garder en alerte. Après plusieurs mois d’absence, il m’a demandé pour la énième de lui rendre visite. J’avais toujours refusé jusqu’à lors, car je n’avais pas repris suffisamment confiance en moi. Mais cette fois-ci, je m’étais sentie changée et évoluée. En plus, c’est lui qui m’invitait et qui prenait tout en charge. Il faisait vraiment tout pour que je vienne. Il était redevenu le séduisant jeune homme que j’avais connu un an et demi plus tôt. Je me sentais revalorisée. C’est sur ce sentiment fort erroné que j’ai traversé la Suisse, l’Autriche et enfin l’Allemagne pour le retrouver. 

J’ai passé une semaine à ses côtés. Ou plutôt, un samedi soir à l’observer en train de flirter avec une collègue de travail à une soirée. Un dimanche soir à l’entendre dire que mes études me mèneront à rien et que je fais des choix stupides. Un lundi, mardi et mercredi à broyer du noir pendant qu’il était au travail. J’étais redevenue en un rien de temps un zombie aux idées noires. Il n’y a que le soir que je faisais un effort pour ne rien laisser paraître quand il rentrait. Mais même à ces moments-là, il ne remarquait rien car il ne me calculait pas. Imaginez-vous dans un endroit avec une personne qui n’en a rien à faire de vous pendant quatre jours. Ben voilà. Puis le jeudi soir, à peine était-il revenu du boulot qu’il s’était paré (l’apparence, toujours) pour ressortir de nouveau…avec une femme. Il m’a laissé seule toute une soirée jusqu’à 2h du matin. Je devais prendre le car le lendemain matin. Cette dernière soirée m’a ramenée à ce jour où je l’attendais à l’hôpital et qu’il n’était jamais venu. Ça m’a rouvert les cicatrices causées par l’abandon et le rejet. Cette semaine a été l’humiliation de trop. Mais aussi, elle a été l’électrochoc qu’il me fallait.

Soyez indulgents avec les personnes qui vous font part de leur expérience avec ces malades. Marie Andersen a su mettre les mots sur les maux : on supporte l’insupportable pour des causes qui nous sont chères. On accepte l’intolérable, l’humiliation et le manque de respect car on se pense moralement engagées. On pense qu’il finira par voir notre loyauté et notre peine. Mais sachez que les victimes des PN sont avant tout de belles personnes brillantes. Sinon, elles n’auraient pas attirées ce spécimen. C’est lui qui est vide. C’est ce qui fait de lui un narcissique car il n’est rien d’autre que l’image qu’on lui renvoie. Et il s’y admire.

Si vous avez à faire avec une personne manipulatrice narcissique, fuyez. D’ailleurs, n’attendez même pas de déceler un PN dans votre entourage pour partir. Dès lors qu’une personne ne vous respecte plus, n’est pas correct avec vous, ne perdez pas plus de temps. Ça paraît évident mais nous sommes nombreux à mettre beaucoup d’énergie dans une relation qui ne nous fait pas du bien. Les experts préconisent le ” no contact “. En d’autres termes, il faut rompre tout moyen de communication avec le PN. Ce n’est pas évident et c’est pour cela qu’il faut se faire aider au plus vite.

?J’ai la chance de pouvoir écrire cet article grâce à Beautylicieuse et parce que je suis en vie. Mais sachez qu’il y a des histoires bien pires que la mienne. D’autres ont tenté de se suicider, certains y sont parvenus ou alors, des personnes se sont éteintes sous les coups de leur conjoint/parent/autre. En effet, la première arme du pervers narcissique est la violence psychologique. Mais la violence physique n’est jamais très loin. Je vous ai parlé du cas d’une relation sentimentale. Mais il peut avoir une relation toxique au sein d’une famille, d’un groupe d’amis, du lieu de travail ou même du voisinage. Il est difficile de prouver la manipulation psychologique. Ce pourquoi on ne donne jamais suite à la plupart des affaires qui arrivent devant le tribunal.

Si vous connaissez quelqu’un de près ou de loin, qui sombre ou qui a changé négativement, tendez-lui la main. Vous ne savez jamais ce qui se passe dans sa vie privée. Et votre aide n’est pas négligeable. Aujourd’hui, j’ai 21 ans, j’ai changé de ville afin de laisser les vieux démons derrière moi. Je me suis également réorientée car ce type d’expérience pousse à l’introspection. Je me suis découvert d’autres facettes, d’autres intérêts et d’autres plans d’avenir. Je guéris avec le temps et grâce à quelques personnes qui ont su être présentes pour moi.

Je souhaite à tous et à toutes beaucoup de bonheurs dans ce que vous entreprenez. Ne restez pas seul(e)s durant vos épreuves, il y a toujours une porte de sortie. Ne perdez pas espoir, rapprochez-vous d’un(e) ami(e), d’un professionnel pour vous faire aider. Faites ce qui vous semble bon pour vous. N’écoutez personne d’autre que vous. Courage ! Kimbé

“L’Autre avait fait de grandes études,? toi aussi,
 L’Autre était ambitieux, toi un peu moins,
 L’Autre se disait brillant,? toi tu l’admirais.? Tu as failli y rester. “
“L’Autre ” de Sylvie Lebihan.


— 

* Retrouvez Kimbé sur Twitter (@fokimbe) et Tumblr (fokimbe.tumblr.com)
—> Vous avez envie de participer à l’aventure BEAUTYLICIEUSE aussi ?? Envoyez moi un article via mail (beautylicieuse@hotmail.fr) sur la thématique de votre choix (un produit de beauté/une découverte qui vous a marqué, la dernière tendance mode, un diy, un bon plan, une recette de cuisine, un voyage, du développement personnel, les relations homme/femme, la carrière, des astuces beauté, du nail art, high tech…), bref tout ce que vous voulez tant que ça colle à l’une des très nombreuses rubriques du site. Plus d’infos sur cette collaboration ici 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Discutons ensemble  ↓

Laisser un commentaire

15 réponses

  1. Merci pour ce texte merveilleusement bien écrit/décrit. Il m'en a donné des frissons et m'a fait revivre des scènes et des émotions comme si j'y étais à nouveau. Il est très difficile de se rendre compte qu'on à affaire à ce genre d'individu. On se rend compte que quelque chose sonne faux, mais chaque fois on se remet soi-même en question et on revoit ses attentes à la baisse et on se retrouve à accepter l'inacceptable. En effet cela commence petit à petit par de l'attaque psychologique et puis un jour ça vira au physique. Et même là on se sent coupable. On arrive à nous faire penser que c'est pcq on a dit qqch qu'il ne fallait pas, que c'est nous la méchante, qu'on ne sait pas l'accepter tel qu'il est.
    Et le jour où on en sort, même s'il aura fallu plusieurs années, c'est encore plus difficile de faire la paix avec son passé et de voir tout ce qu'on a osé accepter et endurer.
    Merci pour cet article. J'ai pu en lire sur ce sujet, mais aucun ne m'a autant touchée et émue.

    1. Merci beaucoup, tes mots me font vraiment plaisir !
      J'espère que ton histoire est derrière toi maintenant et que tu arrives à aller de l'avant.
      Ce n'est pas évident au début car il faut se détacher de ce qu'il a pu nous dire et nous faire. Il faut comprendre que nous ne sommes PAS ce qu'il dit de nous, ce qu'il fait de nous.

      C'est vrai que le passé refait surface, parfois à travers de certaines personnes, des dates, des lieux, des pensées, etc.. Je pense que le temps est le seul remède qui fait "évanouir ces fantômes".

      De plus, il ne faut pas avoir honte de ce que l'on a fait. Au moins, on a fait le nécessaire pour que la relation fonctionne. Contrairement à PN, on a eu une vraie générosité. C'est juste lui qui n'a pas su apprécier ce qu'on lui donnait à sa juste valeur. Il est incapable d'aimer, de donner, de partager, de comprendre…

      "c'est encore plus difficile de faire la paix avec son passé et de voir tout ce qu'on a osé accepter et endurer. "
      Ca veut dire qu'on est pas si faibles que ça alors 😉
      Au contraire, il faut une certaine force de caractère au final, et y'a de quoi être fières

  2. Merci pour ce témoignage, il a mis des mots à beaucoup de choses que je n'avais jamais compris auparavant. Le plus dur, c'est d'accepter que ce n'est pas notre faute. Et bravo pour le courage de cette jeune fille, elle va surement en aider beaucoup d'autres!

  3. Bravo Kimbé !
    Je suis très contente que tu aies mis ton témoignage sur le blog de Beautylicieuse. Je suis passée par là, et pour moi la "blague" a duré bien plus longtemps !!!! 12 ans et demi avec un pervers narcissique (et 3 enfants) mais….pour s'en défaire quand j'ai trouvé le courage de partir : 12 ans de divorce !
    Fais le calcul : ça fait 24 ans de ma vie foutue en l'air…
    Par contre, j'ai élevé mes 3 enfants et j'en suis très fière, c'est ce qui m'a aidé à tenir.
    Un médecin homéopathe qui me soignait, m'a un jour engagée à lire un livre que je recommande à toutes celles qui ont un doute sur leur relation avec leur "conjoint", marié(e) ou non :
    "Le harcèlement moral" par Marie-France HIRIGOYEN.
    L'édition la moins chère fera l'affaire, c'est le contenu qui compte.
    Quelle révélation ! Je n'étais coupable de rien, j'étais quelqu'un de bien, je n'avais rien à me reprocher !!!

    Le plus dur a été d'accepter qu'en fait, c'était juste un géniteur et qu'il se foutait complètement de mes enfants. Sauf pour les manipuler pour me rendre malheureuse : car un pervers narcissique UTILISE tout ce qui est à sa portée pour faire du mal, de la torture psychologique. Les enfants en font partie de ce "tout" !!!!
    Notez bien : ON S'EN SORT !!!
    Même après une 2ème erreur, car pendant mon divorce, j'ai cru tomber sur quelqu'un de gentil, c'était une autre variété de pervers narcissique. Dans une catégorie plus "douce", mais bon…Comme quoi…
    Si je dois donner un conseil à celles qui se sont reconnues dans le descriptif de Kimbé, c'est : c'est à NOUS de changer pour ne plus attirer ce genre d'être toxique, c'est très important.
    On est des personnes MERVEILLEUSES, remplies de qualités et on attire des minables, juste parce qu'on n'a pas assez confiance en nos propres capacités (pour "x" raisons : éducation, timidité, famille, social…complexe bien enfoui…).
    Pour vous remettre bien les yeux en face des trous, lisez (en + du livre de M-F Hirigoyen, essentiel) :
    – "La vie que je veux !" par Barefoot Doctor (et "Libérez-vous !" du même auteur) –> cet homme extraordinaire est en plus doté d'un humour délicieux : il m'a sortie de crises de détresse comme un ami juste à côté de moi, un coach de soutien moral sur ma table de nuit. Et avec l'expérience d'un pervers narcissique, croyez-moi, c'est pas du luxe !
    – "Changez votre vie" par Louise Hay, mondialement connue
    -"Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même" par Lise Bourbeau
    – "Etre l'auteur de sa vie" par Marie-Jeanne Noël
    – Les 4 accords toltèques par Don Miguel Ruiz
    Certains de ces ouvrages se trouvent même en bibliothèque, je pense.
    Quoi qu'il arrive PARLEZ ! à un médecin, une amie, sur le blog, bref : ne vous laissez pas abattre. Jamais. Ne cédez pas au suicide (j'ai failli 2 fois), redressez la tête et dites-vous la vérité : JE VAUX MIEUX QUE CA.
    Et si votre moral se casse vraiment la figure, et que vous ne savez plus à qui parler (je sais, à la fin, on n'a plus confiance en personne…) écrivez-moi par l'intermédiaire de Beautylicieuse. Elle fera suivre, j'en suis sûre.

    Je vous embrasse toutes chaleureusement, gardez espoir, on est là pour vous ! toute une communauté de copines qui ne se sont jamais vues, mais solidaires quoi qu'il arrive ! Oui, c'est possible. La preuve <3<3<3 !

    1. Waou, quelle histoire…
      Tu as vraiment été forte et courageuse. Tes enfants sont vraiment chanceux d'avoir une maman comme toi.

      Merci pour la liste de livres, ça va servir à plus d'une personne! Je ne les connais pas, et c'est vrai que j'ai longtemps cherché des livres qui pourraient m'aider.
      Je pense que les "4 accords toltèques" sont incontournables dans le développement personnel 🙂

    2. Mais de rien, si je peux aider d'autres personnes, ce sera avec joie. On peut toucher le fond et s'en sortir. Mais dans l'idéal…mieux vaut éviter d'aller si bas, si on peut être aidé(e), c'est mieux.
      Et très souvent, on est sidéré de voir que les gens qu'on connaît, en qui on croyait pouvoir avoir confiance, ont peur de représailles de la part du pervers narcissique…et on hallucine de les voir se ranger…de son côté à lui (ou elle, si c'est une femme).
      Donc les filles, si vous n'avez plus confiance en personne, y'a nous sur les blogs. On ne vous jugera pas, on ne vous jettera pas la pierre.
      C'est vrai que "Les quatre accords toltèques" est un sacré bouquin qui permet d'y voir bôôôcoup plus clair. Il est très bon marché, et son contenu extraordinaire. Il faut le lire, le relire, le re-relire, surligner ce qui nous parle et l'appliquer. Dès qu'on faiblit, le reprendre, l'appliquer. Encore et encore et encore.
      Courage à toutes !

  4. Merci pour ton témoignage très émouvant !
    J'ai vécu une histoire plus ou moins identique qui a duré 3 ans et qui s'est terminée début 2009; J'avais l'impression d'être prisonnière de cet homme mais un jour j'ai ouvert les yeux et je suis partie. Je vis depuis 6 ans une très belle histoire d'Amour avec un homme exceptionnel !

  5. Très belle histoire
    ce type de personne en islam est exactement décrit en islam (comme el moustakbir) qui mérite l'un des plus durs chatiment en Enfer pour avoir voulu Concurrencer Allah (Le-Dieu (Unique , Véritable , Créateur de toutes choses et Le Seul Parfait)) et avoir méprisé Sa Création (donc Le Créateur indirectement) …
    Qu Allah anéntisse ces tyrans dans la société .

Mes recommandations
Défiler vers le haut