{Confession Intime} – J’ai été violée par mon grand frère (par Alice)

Pour cette première confession de l’année, c’est Alice qui nous livre son horrifiante histoire. Elle qui a été abusée sexuellement par son propre frère…et qui aujourd’hui se sent coupable de l’avoir laissé faire.

Bonjour à toutes et tous,
Je viens raconter mon histoire, car à force de lire les confessions intimes sur votre blog, j’ai trouvé le courage de raconter la mienne. Je n’ai jamais parlé de ça a personne et n’ai jamais été a la gendarmerie non plus. C’était il y a très longtemps, je suis bien trop honteuse et malgré tout je culpabilise.

J’ai été abusée sexuellement a l’âge de 10 ans. Tout a commencé chez mes grands parents, nous jouions avec mon grand frère (âgé de 3 ans de plus que moi) dans la chambre de ma grand mère, et il m’a dit qu’on allait jouer à un nouveau jeu. Et je ne sais plus trop comment, j’ai du occulter certains passages, mais je me suis retrouvée nue et il me touchait. Évidemment je n’osais rien dire, je ne trouvais pas la force de bouger, je crois que je ne réalisais même pas ce qu’il se passait.

A la suite de ça, ça a continué comme ça ponctuellement, jusqu’au jour ou il m’a fait subir une pénétration anale. A partir de ce moment la, il ne faisait plus que ça. Et je ne me débattais pas, je ne savais rien dire ou faire, j’attendais que ce moment passe et qu’il dégage enfin. Ça a duré jusqu’à mes 13 ans environ, jusqu’à qu’il ait sa première copine, et donc ses premières vraies relations sexuelles et à partir de ce moment, il a arrêté.

Je n’en ai jamais parlé avant, et m’en suis toujours voulue. Je me suis d’abord demandée si mon cerveau n’avait pas tout inventé, je me disais que mon propre frère n’avait pas pu me faire ça. Et puis en réalisant que si, il l’avait fait, je m’en voulais terriblement. 

Je me suis dit que c’était ma faute, que je n’avais pas su le repousser, je n’avais jamais hurlé, je n’avais jamais dit a personne ce que je vivais. Certes je n’y prenais aucun plaisir et ça se voyait clairement, mais j’étais coupable de ne pas avoir réagi, d’être restée tétanisée. Je me suis toujours sentie coupable, et je trouvais le moyen de le dédouaner “il était jeune, il ne savait pas ce qu’il faisait, il avait des pulsions et n’a peut être pas compris que je n’étais pas d’accord”, mais petit à petit je remets tout ça en question.

Est ce que c’est de ma faute ?  Suis-je coupable autant que lui ? Pourquoi n’ai-je pas réagis ? Est ce que cela peut s’appeler un viol si la personne ne dit pas “non” ? Merci de m’avoir lue, merci de me donner vos avis…Alice”.

NB : Vous pouvez (re)lire toutes les anciennes confessions ici et faire comme Alice en m’envoyant votre témoignage – peu importe le thème – via mail (beautylicieuse@hotmail.fr). Bien sûr cela reste anonyme (avec pseudo au choix)


Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Discutons ensemble  ↓

Laisser un commentaire

13 réponses

  1. Je suis super choquée par cette histoire… Même si tu n'as pas dit "non", c'est évidemment un viol vu que tu n'étais pas consentante… Tu n'as rien à te reprocher et tu n'as pas à te sentir coupable, ce qu'il t'a fait subir était horrible et il n'y a aucune excuse à lui trouver. Si tu en trouves le courage un jour… n'oublie pas que le délai de prescription pour les viols sur mineurs est de 30 ans. bref je ne sais pas quoi dire à part bon courage pour vivre avec ça :/

  2. Quand même… des relations anales… je comprends ta situation, mais ça devrait sans doute te faire mal (juste assez pour hurler de douleur), non?? C'est horrible de vivre avec une histoire pareille… Bon courage !

  3. Alice, franchement, il faudrait que tu en parles…. je connais une fille qui aurait vécu la même chose que toi, sauf que ce n’était pas son frère. Mais j’espère que tu trouveras la paix un de ces jours ! COURAGE

  4. Cette histoire est bouleversante!
    Mais tu ne parles pas de "maintenant". Je me demande comment tu le vis aujourd'hui, par rapport à toi-même et à ton frère.
    Je te conseille de trouver une personne de confiance (un pro ou non) avec qui tu pourras en parler, ça te fera du bien! Est-ce que tu dois porter plainte ? Tout en moi à envie de te crier "OUI!!!!" mais il faut savoir qu'en faisant ça tu vas briser ta famille. Est-ce qu'elle va te croire toi ou bien se mettre du côté de ton frère, rien ni personne ne peut le dire malheureusement. Je connais une fille qui s'était fait violer par le frère de son père. Ses parents l'ont soutenue à 300% mais une partie de sa famille leur en a voulu et ne leur parle plus. Je m'en veux de te dire ça alors que je ne souhaite qu'une chose c'est que ton frère paye mais c'est une réalité qu'il faut prendre en compte malheureusement.
    Courage !!!!!!!!!

  5. Quelle horrible frère tu as là.. Oui il était jeune (et bête), il avait des pulsions, etc MAIS toi tu étais (est) sa Petite sœur, l'être qu'il était censé protéger justement ce qu'il n'a pas fait car au delà de l'acte lâche et déplorable dont tu as souffert à cette époque j'imagine qu'à l'heure actuelle il y a certaines séquelles et pas des moindre.. Je me demande aussi pourquoi ton grand frère qui avant tout de même 13ans (un age où l'on commence déjà à cogiter sur ces actes ne serait ce qu'un minimum) et qui donc maintenant est adulte peut il te laisser avec ce poids (encore une fois)… J'espère que tu trouveras la force d'en parler (que ta famille te soutiendra) puisque après c'est bien Toi la victime dans l'histoire et que tu réussiras à avoir une vie aussi épanouie que possible. Force et courage.

  6. bonjour ton histoire est bouleversante et je comprend ta douleur.
    J'aurais aimer plus de detaille sur ta vie actuel comment tu tentends avec ton frère tes parents, a til fais la meme chose avec une de ses petite copine?
    Je pense que tu devrais d'abords parler a ton frère et à tes parents dans une sorte de reunion de famille car directement allez au commissariat sa narrangera rien au contraire tu risque de briser les lien familliale
    Il faut surtout que tu parle a ton frere pour que tu en sache plus sur son état d'esprit à lepoque car il avais 13ans et c'est aussi tres jeune il etait en pleine construction de lui meme aussi ( je ne le defend pas mais essaie d'élargir ta vision des choses) peut etre que lui n'a pas vue le mal non plus il pensais peut etre que c'etait normal…
    Une chose est sur si tu pense vraiment que ce n'était pas un viole car tu n'a pas réelement exprimé le refus il s'agit en tout cas d'un inceste qui et aussi punie par la lois deplus meme si tu n'as pas donnée ton concentement etant donnée que tu n'avais pas la majorité sexuelle il s'agit d'un viole meme si tu n'as pas dit NON.
    Non ce n'est pas de ta faute tu n'as pas reagit car cetait ton frere et que tu avais confience en lui et que toi non plus tu te rendais pas compte que la chose etait contre nature tu l'as compris plus tard…
    Je pense que dans l'histoir il ne faut blamer ni toi ni ton frere vous etiez tous les deux des enfants mais ces tes parents qu'il faux blamer car c'etait a eu de vous protéger !!!!

  7. Bonjour, ton histoire est réellement bouleversante. Je pense que tu devrais tout d’abord essayer d’aller voir ton frère et de lui demander pourquoi il a fait ça, lui expliquer ce que tu ressent. Je sais que cela est compliqué et qu’il te faudra du courage pour oser le faire.mais tu devrais aussi en parler a tes parents. Eux pourront résoudre cette situation compliquée
    Bon courage pour la suite et bonne chance

Mes recommandations
Défiler vers le haut